>
>
Endocardite : une infection du cœur dont la fréquence n’a pas diminué
Endocardite : une infection du cœur dont la fréquence n’a pas diminué
Publié le 09.11.2016
Mise à jour 21.08.2018
Mots-clés :
Endocardite : une infection du cœur dont la fréquence n’a pas diminué
interstid/iStock

Endocardite : PREVENIR

Comment prévenir une endocardite?

Au niveau individuel, la prévention des endocardites repose essentiellement sur une bonne hygiène de la bouche et des dents, ainsi que sur la désinfection systématique des plaies.
Chez les personnes à haut risque d’endocardite infectieuse, toute situation pouvant occasionner l’introduction d’une bactérie dans la circulation sanguine fait courir des risques d’infection (chirurgie dentaire, chirurgie urologique ou digestive).
L'importance de la prévention est capitale: la personne concernée doit être porteuse d'une carte indiquant son niveau de  risque et une « antibioprophylaxie »(prescription préventive d’un antibiotique) s’impose lors de toute exploration ou thérapeutique comportant un risque infectieux chez les personnes à « haut risque ».
Lorsque ces patients doivent subir un geste médical qui pourrait provoquer l’entrée de bactéries dans leur sang, un traitement antibiotique est pris dans l’heure précédant le geste médical.
Les personnes à « haut risque » sont :
• Celles qui ont une ou plusieurs prothèses de valve cardiaque ;
• Celles qui ont déjà eu une endocardite infectieuse ;
• Celles qui souffrent d’une maladie congénitale du cœur qui n’est pas parfaitement contrôlée par un traitement.

Modalités de l’antibioprophylaxie de l’endocardite infectieuse dans les principales situations à risque

Situation

Produits et modalités chez l’adulte

Actes bucco-dentaires ou portant sur les voies aériennes supérieures et pas d’anesthésie générale

Pas d’allergie aux bétalactamines

amoxicilline 3 g Prise unique par voie orale 1 heure avant le geste

Allergie aux bétalactamines

pristinamycine 1 g ou clindamycine 600 mg Prise unique par voie orale 1 heure avant le geste

Actes bucco-dentaires ou portant sur les voies aériennes supérieures sous anesthésie générale ; interventions urologiques et digestives*

Pas d’allergie aux bétalactamines

amoxicilline 2g IV sur 30’ 1h avant le geste puis 1 g per os 6 h plus tard

Allergie aux bétalactamines

vancomycine 1 g IV sur 1 h ou teicoplanine 400 mg IVD 1 h avant le geste

Les posologies pour l’enfant sont les suivantes : amoxicilline : 1 g chez l’adulte (IV ou per os) correspond à 25 mg/kg chez l’enfant ; pristinamycine : 25 mg/kg ; clindamycine : 15 mg/kg ; vancomycine : 20 mg/kg sans dépasser 1 g. La teicoplanine n’a pas l’Autorisation de Mise sur le Marché chez l’enfant. * Pour les interventions urologiques et digestives, il est recommandé de faire suivre la perfusion d’amoxicilline, de vancomycine ou de teicoplanine d’une perfusion IV de 30’ de gentamicine (1,5 mg/kg chez l’adulte, 2 mg/kg chez l’enfant).

<< TRAITEMENT
PLUS D’INFOS >>
Sur le même sujet :