Publicité

MIEUX VIVRE

Par rapport aux hommes

Travail : les responsabilités exposent les femmes à des dépressions

Les postes à responsabilité augmentent les symptômes de dépression chez les femmes, mais font baisser ceux des hommes, selon une étude publiée dans le Journal of Health and Social Behavior.

Travail : les responsabilités exposent les femmes à des dépressions SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 22.11.2014 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Ce n'est pas une nouveauté, les statuts des hommes et des femmes au sein de l’entreprise sont loin d’être équivalents. Pourtant, la différence ne se situe pas qu'au niveau de la rémunération ou de l'accès aux postes les plus prestigieux. Une nouvelle étude, publiée dans le numéro de décembre du Journal of Health and Social Behavior, met en avant un autre type d’inégalité entre hommes et femmes, inconnue jusqu’à présent : la dépression.

« Des femmes avec un poste à responsabilité, et donc la possibilité d’embaucher, licencier et influencer la rémunération, ont plus de symptômes dépressifs que des femmes sans responsabilités », explique la sociologue Tetyana Pudrovska, l’auteur de l’étude. « Au contraire, les hommes ayant des postes à responsabilité ont moins de symptômes de dépression que ceux qui n’ont pas de pouvoir ».

Les femmes ayant des responsabilités sont mal jugées
« Ce qui est étonnant, c'est que ces femmes bénéficient d'avantages qui normalement sont des signes de bonne santé psychologique […] comme une meilleure instruction, un meilleur salaire, des métiers plus prestigieux et une satisfaction au travail plus grande que les femmes sans responsabilités », explique encore la sociologue. « Et pourtant elles ont une santé mentale plus dégradée que les femmes avec un statut inférieur ».

Selon la chercheuse, l'explication provient peut-être du fait que les femmes ayant des responsabilités sont mal jugées dès qu'il faut faire preuve d'autorité ce qui augmenterait leur stress et nuirait à leur santé mentale. Les hommes en revanche n'ont pas à affronter ce genre de stéréotypes négatifs.

L'étude, financée par l'Institut national de la Santé, a été réalisée auprès de 1 500 femmes âgées d'une quarantaine d'années et de 1 300 hommes du même âge de l'Etat du Wisconsin.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité