Publicité

MIEUX VIVRE

Avis positif du Comité européen des médicaments

Gardasil : l'Europe veut l'étendre à la prévention du cancer anal

L'Europe veut étendre l'indication du vaccin anti-HPV Gardasil. Les experts de l'EMA le recommandent désormais à partir de 9 ans dans la prévention du cancer anal et des lésions anales précancéreuses.

Gardasil : l'Europe veut l'étendre à la prévention du cancer anal DURAND FLORENCE/SIPA

  • Publié 02.05.2014 à 12h04
  • |
  • |
  • |
  • |


Alors qu'en France, certains médecins remettent en cause l'intérêt de la vaccination anti-HPV des jeunes filles par le vaccin Gardasil, l'Europe, elle, étend son indication. Après s'être réunis du 22 au 25 avril 2014 à Londres, les experts du Comité européen des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) ont en effet rendu un avis favorable pour une nouvelle autorisation de mise sur le marché (AMM) de ce produit commercialisé par Sanofi Pasteur MSD.

6 800 nouveaux cancers de l'anus en Europe chaque année

Ainsi, ils recommandent désormais Gardasil pour une utilisation à partir de 9 ans dans la prévention du cancer anal et des lésions anales précancéreuses causées par les papillomavirus de types 6, 11, 16 et 18. Aussi bien pour les jeunes filles que pour les jeunes garçons comme l'indique déjà l'AMM.
« Cette nouvelle indication est appuyée par les résultats d'une étude montrant la grande efficacité de Gardasil contre les lésions précancéreuses anales liées à certains HPV, qui sont reconnus comme précurseurs immédiats des cancers de l'anus », précise le CHMP.
« Le cancer anal est une maladie rare, mais grave, souvent causée par les papillomavirus et pour laquelle il n'existe pas de dépistage », a aussitôt commenté Dr Jean- Paul Kress président de Sanofi Pasteur MSD. Résultat, environ 6 800 nouveaux cas de cancer de l'anus sont dépistés chaque année en Europe, dont environ 75-80 % sont attribuables aux papillomavirus.
Cet avis positif du CHMP est l'une des dernières étapes avant une modification de l'autorisation de commercialisation qui doit, au préalable, être accordée par la Commission européenne.

France : Gardasil n'est pas recommandé en prévention du cancer anal
En France, cette indication n'est toujours pas d'actualité. Et Gardasil reste un vaccin uniquement indiqué dans la prévention des maladies provoquées par les papillomavirus humains (HPV), telles que les lésions précancéreuses de l’appareil génital féminin (col de l’utérus, vulve et vagin), le cancer du col de l’utérus, et les verrues génitales.
De plus, le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a récemment réaffirmé cette position, en recommandant uniquement la vaccination des jeunes filles entre les âges de 11 et 14 ans avec un rattrapage jusqu’à 19 ans révolus. Mais cela, exclusivement dans les indications précitées. Conséquence, la vaccination des jeunes garçons n'est toujours pas préconisée. Seule nouveauté du calendrier vaccinal 2014, ces jeunes filles auront désormais besoin de deux doses administrées au lieu de trois actuellement, espacées de 6 mois. 



Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité