Publicité

MIEUX VIVRE

Dans les zones touchées

Zika : une échographie mensuelle pour les femmes enceintes

Marisol Touraine a décidé de proposer un suivi échographique mensuel à toutes les femmes enceintes vivant dans les territoires touchés par l'épidémie de Zika. 

Zika : une échographie mensuelle pour les femmes enceintes Parti socialiste - Flickr

  • Publié 01.03.2016 à 19h15
  • |
  • |
  • |
  • |


Face aux forts soupçons qui entourent le virus Zika, Marisol Touraine emploie les grands moyens. La ministre de la Santé a décidé de proposer une échographie mensuelle à toutes les femmes enceintes vivant dans les zones touchées par l’épidémie. Cette annonce faite le quotidien Libération intervient après son déplacement de 5 jours dans les départements français d’Amérique.

A l’origine, ce dispositif ne devrait être proposé qu’aux femmes enceintes infectées par le virus. Mais « à la suite de mon déplacement, et après en avoir discuté avec les médecins, il m’est apparu nécessaire d’étendre ce dispositif et d’augmenter le nombre d’échographies pour toutes les femmes enceintes dans les zones d’épidémie », a expliqué Marisol Touraine.


Des examens remboursés à 100 %

Tous ces examens supplémentaires seront pris en charge à 100 % par la sécurité sociale. Lors de son voyage, la ministre a par ailleurs indiqué que les femmes n’auront pas à avancer les frais. Ce point reste encore à confirmer pour les femmes non infectées. En outre, le ministère n’a pas précisé si ces mesures seront appliquées aux femmes enceintes infectées de retour en métropole. A ce stade, elles sont au nombre de 5 sur 81 voyageurs français revenant de territoires touchés par l’épidémie de Zika.

Ces échographies permettent de suivre la croissance du fœtus et de détecter la présence éventuelle d’une malformation congénitale, dont la microcéphalie. Les bébés atteints de cette anomalie présentent une insuffisance de développement de la boîte crânienne.

Pour l’heure, le lien entre Zika et cette malformation n’a pas été scientifiquement confirmé. Mais le ministère de Santé mise sur la prudence et la prévention. Pour mettre en œuvre ces mesures, l’Etat renforcera les moyens matériels et humains, avec notamment la mobilisation de 2 sages-femmes et 1 gynécologues en Guyane.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

Publicité

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

MÉDICAMENTS

Publicité