Publicité

QUESTION D'ACTU

Loi Santé : la lutte contre le tabagisme s'intensifie


  • Publié 02.12.2015 à 07h56
  • |
  • |
  • |
  • |


Plus d’un an après sa présentation en Conseil des ministres, le projet de loi de modernisation du système de santé a été voté en deuxième lecture ce mardi par les députés. A l’Assemblée nationale, puis au Sénat, la loi Santé a été largement amendée. Le texte finalement retenu contient toujours la mesure phare portée par le gouvernement envers et contre la fronde des médecins libéraux : la généralisation du tiers payant. Mais l’autre axe fort défendu par Marisol Touraine était la lutte contre le tabagisme. Et plusieurs mesures de la nouvelle loi Santé vont d’ici quelques semaines changer les habitudes des millions de fumeurs que compte la France, prévient Le Parisien.

 

Si la France a intensifié depuis plusieurs années ses plans d’aide à l’arrêt du tabac, le ministère de la Santé tient aussi à protéger du tabagisme passif les non-fumeurs, à commencer par les plus vulnérables, les enfants. Augmentation du risque d’asthme, de rhinopharyngite, d’otite, mais aussi de mort subite chez le nourrisson : le tabagisme passif est un véritable fléau pour la santé des petits.

Une première étape avait été la promulgation, cet été, de l’interdiction de fumer dans les aires de jeux pour enfants. Mais cette fois-ci, la loi va plus loin et s’immisce dans l’espace privé. Il sera désormais interdit de fumer en voiture en présence d’enfants de moins de 12 ans, sous peine de se voir verbalisé, à hauteur de 68 euros. La concentration de particules fines serait dix fois plus élevée dans la voiture d’un fumeur, souligne le Parisien. Or les méfaits de ces particules sur la santé pulmonaire, mais aussi cardiaque, sont maintenant bien établis.

 

Une autre mesure va concerner encore plus de fumeurs. Il s’agit du paquet neutre, qui devrait entrer en vigueur dès le mois de mai 2016. Difficile, semble-t-il, de tenir bon pour les parlementaires, face à la grogne des buralistes et aux pressions de l’industrie du tabac, mais à deux voix près, la mesure a été adoptée en deuxième lecture.

Et la ministre de la Santé espère bien qu’elle permettra d’infléchir les chiffres du tabagisme dans le pays. Les derniers, relevés par le quotidien, indiquent une augmentation des ventes de tabac (7 à 12 %) et surtout du nombre de fumeurs quotidiens parmi les consommateurs. Marisol Touraine avait ainsi rappelé que les morts imputables au tabagisme équivalaient à « un crash d’avion de ligne par jour, avec 200 passagers à bord », soit 73 000 par an.

L’alcool tue, lui, près de 50 000 Français chaque année. Un chiffre qui n’a pas suffi à convaincre les députés, qui ont décidé d’assouplir la loi Evin. Il reste apparemment difficile pour les décideurs de dissocier les intérêts de santé publique des impératifs économiques.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité