Publicité

QUESTION D'ACTU

Méta-analyse sur 5100 personnes

Les optimistes protègent leur coeur

Des chercheurs ont mis en évidence que les personnes les plus optimistes étaient également celles dont le cœur était en meilleure forme, grâce à leur comportement général.

Les optimistes protègent leur coeur John rowley/Mood Boar/REX/SIPA

  • Publié 13.01.2015 à 18h24
  • |
  • |
  • |
  • |


Y aurait-t-il un rapport entre la santé cardiaque et l’optimisme ? C’est la question que se sont posés les auteurs d’une étude, publiée dans la revue Health Behavior and Policy Review. Ils ont examiné les relations entre optimisme et santé cardiaque chez plus de 5100 adultes, âgés de 45 à 84 ans. Résultat : « Les personnes qui sont les plus optimistes ont une probabilité doublée d’avoir une santé cardiovasculaire idéale, comparé à leurs semblables davantage pessimistes », explique Rosalba Hernandez (Université de l’Illinois), l’auteur principal de l’étude, dans des propos rapportés sur le portail Internet du site de l’Illinois.

La santé cardiaque des participants a été mesurée avec sept indicateurs, dont la pression sanguine, l’indice de masse corporelle ou encore l’activité physique. Les scores de santé établis avec ces indicateurs ont augmenté de pair avec le niveau d’optimisme des personnes. Elles étaient ainsi de 50 à 76 % plus enclines à compter l’ensemble de leurs indicateurs dans les catégories intermédiaires ou idéales. Ce constat reste pertinent, même après l'ajustment des variables, précise l’auteur.


Des personnes globalement en meilleure forme

Notons que les personnes les plus optimistes avaient aussi une activité physique plus intense, des indices de masse corporelle plus sains et fumaient moins. Elles ont par ailleurs de meilleurs taux de sucre sanguin et de cholestérol que les autres.

Les données sont extraites de l’étude MESA (Multi-Ethnic Study of Atherosclerosis), qui a inclut 6000 personnes de six régions aux Etats-Unis. Elle avait débuté en 2000 et a mené un suivi de ses participants pendant onze ans.


Orienter les stratégies de prévention

L’étude semblerait être la première à s’intéresser à l’association entre optimisme et santé cardiovasculaire sur un échantillon aussi large et diversifié de population. En regard des observations qui en sont tirées, les stratégies de prévention qui ciblent les modifications du bien-être psychologique seraient ainsi une piste de recherche potentielle pour l’American heart association (AHA, Association américaine de cardiologie), dont l’objectif est d’améliorer la santé cardiovasculaire des Américains de 20% d’ici 2020.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité