Publicité

QUESTION D'ACTU

5000 signatures de patients recueillies

Projet de loi santé : des médecins réclament le retrait du texte

Pour le syndicat SML, le retrait du projet de loi santé est un préalable à discussion avec la ministre. Comme les autres, il maintient son mot d’ordre de fermeture des cabinets à Noël. 

Projet de loi santé : des médecins réclament le retrait du texte DURAND FLORENCE/SIPA

  • Publié 08.12.2014 à 18h38
  • |
  • |
  • |
  • |


Marisol Touraine serait prête à faire des concessions au sujet du Projet de loi Santé contre lequel l'ensemble des médecins est vent debout. Mais alors que le texte viendra en discussion au Parlement en janvier prochain, les syndicats de médecins ne sont toujours pas satisfaits de cette ouverture de la ministre. Ils appellent donc toujours à la grève des cabinets entre le 24-31 décembre. Et à la veille de nouvelles rencontres avec le cabinet de la ministre de la Santé, certains syndicalistes ont décidé de faire monter la pression.

Pour un retrait pur et simple du texte (SML)
« Nous ne devons en aucun cas céder aux chants des sirènes et maintenir notre appel à la fermeture de nos cabinets », a écrit le Dr Roger Rua, président du Syndicat des Médecins Libéraux (SML) dans un tweet posté ce lundi. Pour lui, « seule une forte mobilisation des profesionnels de santé libéraux permettra d’obtenir la réécriture du projet de loi Santé. »

Mais avant cette mobilisation prévue à Noël, le SML réclame le retrait pur et simple du texte avant toute discussion avec la ministre de la Santé. Une demande qui il l'espère fera bientôt l'unanimité. « Convaincu de la nécessité de montrer la plus grande fermeté pour que ce projet liberticide soit remis à plat, le SML rappelle donc que l’unité syndicale contre ce texte ne doit pas se lézarder par le fait de simples rendez-vous au ministère »,  écrit le syndicat. Et ce dernier de rajouter qu'il continuera « de défendre l’exercice libéral de la médecine et se refuse à tout aménagement d’un texte qui contient les germes de la mise en place d’une offre de soins étatique. »

5 000 signatures électroniques en 1 mois
Enfin, pour prouver que ce mouvement des médecins est soutenu par les Français, le SML avait lancé sur son site une pétition "pour une offre libérale de proximité". Contacté par la rédaction du pourquoidocteur, le Dr Roger Rua confie qu'en un mois, la pétition a déjà récolté 5 000 signatures électroniques. « Nous avons aussi obtenu de nombreuses signatures papiers lors des consultations en cabinets », conclut-il.



Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité