Publicité

QUESTION D'ACTU

Enquête de l'observatoire Alptis

Stress : 80% des salariés des très petites entreprises sont heureux

Les employés des très petites entreprises seraient moins stressés et plus heureux que ceux des PME et des grandes structures, revèle une enquête de l'observatoire Alptis. 

Stress : 80% des salariés des très petites entreprises sont heureux CLOSON/ISOPIX/SIPA

  • Publié 22.10.2014 à 11h44
  • |
  • |
  • |
  • |


Stress, manque de reconnaissance, harcèlement moral… de nombreuses études se sont penchées sur les conditions de travail des salariés. Mais les salariés des très petites entreprises (TPE) sont rarement pris en compte. Une lacune surprenante, car 97 % des entreprises françaises comptent moins de 20 salariés, selon l’observatoire Alptis qui vient de réaliser une enquête sur les conditions de travail des employés des TPE. 

 

80 % de satisfaction 
Selon l’étude d’Alptis, le bilan est nettement plus positif chez les travailleurs de très petites entreprises que dans les plus grandes structures. En effet, 80% d’entre eux déclarent être heureux au travail et moins stressés que dans les PME et les grandes entreprises comptant plus de 250 salariés. Selon une enquête ANACT/CSA réalisée en 2009, 59% des employés des PME se déclarent peu ou pas stressés. Un chiffre qui passe à 68% pour les salariés des entreprises de moins de 10 salariés. Leurs conditions sont pourtant plus difficiles, avec une durée hebdomadaire de travail plus longue (supérieure à 39 heures pour 27 % des salariés à temps plein, contre 6,4 % ailleurs) et un salaire moyen plus bas (en moyenne de 19 %).


 
 


 
Un phénomène qui s’explique selon le sociologue Marc Lotiol, par la taille humaine de l’entreprise et le contact direct entre les salariés. « Les TPE ont un côté plus humain qui permet de désamorcer directement des conflits entre les individus ». En effet, les conflits se résolvent plus facilement en face à face tandis que la gestion de conflits par le biais de documents administratifs tels que des rapports, comme c’est le cas dans plusieurs grandes entreprises, prennent le risque « de braquer la personne » et de laisser la situation pourrir. Selon une enquête SUMER 2003, les employés des petites structures notent moins de « comportements hostiles » que dans les établissements comptant plus de dix salariés (14 % contre 19,9 % dans les entreprises de 50 à 199 salariés).

Des patrons fatigués 
Le bilan est en revanche moins positif chez les patrons : un patron de TPE sur quatre avoue avoir eu des problèmes de santé liés à son activité depuis deux ans dont 12% « à plusieurs reprises ». Les chefs d’entreprise artisanale ont en effet de lourdes responsabilités à assumer et une charge de travail très importante. Cependant, les patrons de TPE se disent plus fatigués mais moins stressés que ceux des PME.


 

X

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité