Publicité

QUESTION D'ACTU

Dès samedi

Ebola : les passagers en provenance de Guinée contrôlés à Roissy

A partir de samedi, des contrôles de température seront effectués à l'aéroport de Roissy sur les passagers en provenance de la Guinée, l'une des zones les plus touchées par le virus Ebola. 

Ebola : les passagers en provenance de Guinée contrôlés à Roissy Domenico Stinellis/AP/SIPA

  • Publié 16.10.2014 à 11h59
  • |
  • |
  • |
  • |


La France va « mettre en place un dispositif de contrôles à l’arrivée des vols en provenance de la zone touchée par le virus », a annoncé François Hollande dans un communiqué publié ce mercredi. Mis en place à l'aéroport de Roissy dès le 18 octobre, le dispositif concernera les passagers en provenance de Guinée et consistera à effectuer des contrôles de température à leur arrivée sur le sol français. 

La commission européenne désapprouve
Cette décision fait suite à la vidéoconférence qui s’est tenue mercredi entre François Hollande, Barack Obama, Angela Merkel, et les premiers ministres britannique et italien, David Cameron et Matteo Renzi. La Commission européenne n’est cependant pas favorable à cette décision et déconseille la mise en place de contrôles aux arrivées, cette dernière préfèrant miser sur « l’engagement des Etats membres sur le terrain ». 

Des déclarations qui rejoignent celles de la ministre de la Santé, Marisol Touraine, faites la semaine dernière, assurant que les contrôles n’étaient pas « la solution miracle ». Avant d’annoncer quelques jours plus tard que la stratégie était finalement envisageable. « Pour éviter la propagation sur le territoire français, le contrôle à l'arrivée apparaît simple et une mesure de bon sens, bien que tout le monde considère que ce qui est essentiel, c’est le contrôle au départ », a t-elle alors déclaré.

 

Construction de nouveaux centres en Guinée
François Hollande a par ailleurs réaffirmé mercredi que Paris « répondrait favorablement à la demande guinéenne de construction de nouveaux centres de traitement anti-Ebola, en plus de celui en cours de déploiement à Macenta, en Guinée forestière ». Une nouvelle saluée par l’ancien ministre des Affaires étrangères, Bernard Kouchner : « C’est rassurant, car cela veut dire que nous prenons les choses au sérieux », a t-il déclaré sur BFM TV. 

Depuis le début de l’épidémie en mars dernier, Ebola a fait près de 4 500 morts sur 9 000 cas enregistrés dans sept pays (Liberia, Sierra Leone, Guinée, Nigeria, Sénégal, Espagne et Etats-Unis), selon le dernier bilan de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité