Publicité

QUESTION D'ACTU

Pas de patient Ebola à Bichat

Ebola : Marisol Touraine appelle au calme

Après la panique générée par l’annonce d’un cas probable d’Ebola à l’hôpital Bichat, la ministre de la Santé a souhaité mettre les points sur les i lors d’une conférence de presse.

Ebola : Marisol Touraine appelle au calme Capture d'écran Itélé

  • Publié 10.10.2014 à 19h07
  • |
  • |
  • |
  • |


La patiente admise à l’hôpital Bichat et suspectée d’avoir contracté le virus Ebola a subi deux tests, tous deux finalement négatifs. Hier, une autre fausse alerte avait été médiatisée. C'est dans ce climat que Marisol Touraine a donné une conférence de presse ce vendredi apès-midi.

« Eviter l’inquiétude dans notre pays »
Elle a d’abord insisté sur le fait qu' « aucun commentaire ne sera fait sur d’éventuels suspicions de cas ». Ainsi, les « cas probables » ne seront pas rapportés à la presse. Seuls les « cas avérés seront publiquement annoncés », a-t-elle martelé, tout en s’engageant « à informer immédiatement l'opinion publique si un cas devait se confirmer ».

« Dans le contexte actuel, tout doit être fait pour éviter de favoriser ou amplifier l'inquiétude dans notre pays ». Une manière de tacler discrètement les personnes à l’origine de la fuite sur le patient suspect à l’hôpital Bichat. « Onze cas - et onze cas seulement - ont donné lieu à des tests en France, depuis le début de l'épidémie. Tous ces tests se sont révélés négatifs. Au moment où je vous parle, aucun cas d’Ebola n’est pris en charge en France », a-t-elle répété.

Mise en place d’un numéro vert
La ministre a ensuite prodigué toute une série de conseils. Tout en dissuadant vivement les Français de se rendre en voyage dans les pays à risques, elle a rappelé une règle simple : « De retour des zones épidémiques, les personnes doivent suivre leur température pendant 3 semaines ».

Enfin, pour couper court à toute paranoïa, Marisol Touraine a rappelé des règles simples pour savoir si l’on est contaminé ou pas. « Une personne qui n'a pas de fièvre n'est pas contagieuse ». En revanche, en cas de fièvre, la ministre préconise de ne pas se rendre chez son médecin ni aux urgences, mais d’appeler le 15. Dès samedi matin 9 heures, un numéro vert sera mis en place : le 0800 13 00 00. De plus, les mesures de contrôles aux frontières seront renforcées, « au départ comme à l'arrivée », a-t-elle expliqué.

« L’épidémie est en Afrique »
Par ailleurs, Marisol Touraine a annoncé la création d’un groupe de travail interministériel sur Ebola. Un point de presse se tiendra toutes les semaines au ministère de la Santé pour informer la population des avancées de la lutte contre le virus. La première réunion d’information aura lieu jeudi prochain.

« La France installera au mois de novembre un centre de traitement de 50 lits à Macenta, en Guinée forestière, pour neuf mois », a-t-elle indiqué, alors que l’épidémie semble se renforcer dans ce pays. « C'est en Afrique de l'Ouest que l'épidémie se développe, et c’est là où nous devons d'abord et avant tout nous battre », a-t-elle conclu, afin de rappeler où se situe la véritable urgence.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité