Publicité

QUESTION D'ACTU

Mort subite du nourrisson

Co-dodo : les dangers d'une sieste sur le canapé avec son bébé

Une étude américaine publiée dans la revue Pediatrics explique les risques pour les nourrissons de dormir sur un canapé. Le co-dodo en fait partie. 

Co-dodo : les dangers d'une sieste sur le canapé avec son bébé SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 14.10.2014 à 15h35
  • |
  • |
  • |
  • |


Plusieurs études l’ont prouvé : le co-dodo peut être dangereux pour bébé. Et des chercheurs américains viennent de prouver que dormir avec son nourrisson sur un sofa serait encore plus dangereux que dans un lit, même pour une sieste. Leurs travaux ont été publiés hier dans la revue Pediatrics.


Une pratique courante dans certains pays
L’étude a porté sur plus de 1024 cas de morts subites de nourrisson survenues dans 24 pays entre 2004 et 2012. Les données proviennent du National Center for the Review and Prevention of Child Deaths Case Reporting System. Les chercheurs se sont penchés sur la question du danger de dormir sur un canapé avec son enfant. Dans cette étude, ces derniers ont voulu déterminer avec précision pourquoi et dans quelles circonstances les accidents peuvent survenir. Partager un sofa avec l’un des deux parents est un des critères. « Les canapés sont faits pour être utilisés lorsqu’on est éveillés », considèrent les chercheurs. « Dans certains pays, comme les Etats-Unis, calmer l’enfant, l’allaiter sur un canapé est une chose courante. Mais les parents prennent cependant le risque de s’endormir en même temps que le bébé. C’est comme ça que les accidents se produisent », expliquent les chercheurs. Ces accidents mortels sont le plus souvent des suffocations, du fait de la trop grande proximité du parent avec le bébé. 


Les bébés hispaniques sont les plus touchés 
Le co-dodo n’est cependant pas le seul facteur à risque. Le changement de position durant le sommeil, le fait de dormir en dehors du lit (ce qui incite le bébé à changer de position plus fréquemment) ou encore l’exposition au tabagisme in-utero sont également des causes de mort subite des nourrissons.   « Ces résultats peuvent expliquer pourquoi il est dangereux qu’un bébé dorme sur un canapé. Il est donc important que les parents et aidants soient informés des risques de laisser le bébé sur le canapé et agissent en conséquence » concluent les auteurs de l'étude. L’étude note par ailleurs que les enfants hispaniques sont les plus touchés, sans être en mesure d'expliquer ce lien.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !
Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité