Publicité

QUESTION D'ACTU

1er cas d'une Française contaminée

Ebola : 152 soignants déjà contaminés au Libéria

L'épidemie du virus Ebola continue à faire des ravages et à contaminer les habitants d'Afrique de l'Ouest. Le personnel médical prend lui aussi des risques considérables. 

Ebola : 152 soignants déjà contaminés au Libéria EYEPRESS/SIPA

  • Publié 18.09.2014 à 14h24
  • |
  • |
  • |
  • |


Nouvelle contamination d’Ebola. Cette fois, elle concerne une infirmière française volontaire de MSF en mission à Monrovia, au Libéria. Si des protocoles stricts sont respectés, une infection reste toujours possble pour le personnel médical, qui bénéficie pourtant des protections maximales. « Ce risque fait partie de ce type d'interventions et nos équipes ne sont pas totalement épargnées », a déclaré à l'AFP Brice de La Vignele directeur des opérations de MSF.

79 professionnels de santé décédés au Libéria
Le 25 août dernier, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a tiré la sonnette d’alarme en faisant état de la proportion « sans précédent » de médecins, d'infirmiers, d'infirmières et d'autres agents de santé contaminés depuis le début de l'épidémie. 
En effet, la part des victimes est estimée à 10 % du nombre de cas enregistrés. Un bilan d'autant plus grave que les trois pays les plus touchés, comptaient déjà à peine un ou deux médecins pour 100 000 habitants. 
Au Libéria, 152 professionnels de santé ont été contaminés et 79 sont décédés dans ce pays qui compte moins de 50 médecins pour 4,4 millions d'habitants. « Chaque contamination et chaque décès de soignants affecte significativement la capacité de réponse » du pays, déplore l'OMS.


Mort de quatre médecins en Sierra Léone
Plus récemment, un médecin sierra-léonais, le Dr Olivet Buck, qui dirigeait l’hôpital public Lumley à Freetown, est mort dans son pays après avoir contracté le virus. Le Dr Buck était âgé de 60 ans et a succombé le dimanche 14 septembre, 5 jours après son diagnostic. C’est le quatrième décès parmi les médecins de Sierra Leone depuis le début de l’épidémie. Mardi 29 juillet, le médecin Sheik Umar Khan, seul expert en fièvres hémorragiques du pays, chargé de diriger la lutte contre l'épidémie de fièvre en Sierra Leone, est mort du virus.

Le personnel de MSF semble un peu mieux protégé. Depuis le début de l’épidémie, trois rapatriements ont eu lieu aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas. L’infirmier britannique qui a été hospitalisé le 24 août à Londres est sorti dix jours plus tard « guéri », à l’instar de deux médecins américains contaminés et soignés dans leurs pays en août. Les deux médecins néerlandais ont pour leur part déclaré mercredi 15 septembre être « en bonne santé.» Ces derniers ont toutefois décidé de rester en quarantaine par mesure de précaution. Trois soignants africains travaillant pour l’Organisation sont cependant décédés du virus.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité