Publicité

QUESTION D'ACTU

Deux experts se prononcent

De quoi souffre Franck Ribéry

Lombalgie chronique, le diagnostic affiché pour Franck Ribéry cache, sans doute, une réalité plus complexe. Deux spécialistes analysent l'état de santé du footballeur français.

De quoi souffre Franck Ribéry BEBERT BRUNO/SIPA

  • Publié 04.06.2014 à 18h57
  • |
  • |
  • |
  • |


Jouera ou jouera pas ? A huit jours de l'ouverture de la Coupe du monde au Brésil, la France du football est en effet suspendue à l'état de santé de Franck Ribéry. La star du Bayern Munich présente, il est vrai un bilan inquiétant, alors que la phase de préparation des Bleus se termine ce dimanche face à la Jamaïque.
Le milieu de terrain offensif a déclaré forfait sur les deux derniers matchs et souffre d'une lombalgie chronique depuis six semaines, selon le staff médical de l'Equipe de France. D'après Le Parisien, Franck Ribéry serait resté dans la région de Nice après le match nul de la France face au Paraguay, dimanche dernier. Le joueur aurait reçu la visite de Thierry Laurent, un des trois kinés du staff. Des traces d’arthrose et de hernie discale seraient à l’origine de la douleur qui n’est pas seulement présente quand il tente de s’entraîner ou d’effectuer des efforts physiques, précise aussi le quotidien.
« Ce qui est sûr, c'est que Franck Ribéry n'a pas seulement une lombalgie et le mot chronique est inapproprié », souligne pour sa part le Pr François Rannou, rhumatologue à l'hôpital Cochin (14e) contacté par pourquoidocteur. Alors, de quoi souffre l'homme aux 81 sélections ?


Une faillite du diagnostic et de la prise en charge 
« La définition d'une lombalgie chronique est une douleur dans le bas du dos qui dure depuis plus de trois mois. Franck Ribéry qui a mal depuis six semaines correspond, pour sa part, à la définition de la lombalgie subaiguë qui dure entre 6 semaines et 3 mois. » Néanmoins, cet état douloureux du rachis lombaire est un symptôme. Il ne correspond en fait à aucune pathologie précise. Il signe une atteinte de la colonne vertébrale. 

Ecoutez le Pr François Rannou, rhumatologue à l'hôpital Cochin : « Dans 95 % des cas, la lombalgie est liée à une atteinte des articulations entre les vertèbres ou les muscles. Et dans 5 % des cas, elle peut avoir une origine secondaire : une tumeur, une infection, ou un tassement vertébral...»


Un constat qui étonne ce rhumatologue au bout de ce laps de temps. « Quelqu'un de moins de 30 ans, qui a mal au dos depuis six semaines, et qui n'a pas de diagnostic précis, ce n'est pas possible. Aujourd'hui, commente le Pr François Rannou, avec les techniques d'imagerie, on devrait normalement savoir ce qu'il a. » Et ce professeur de médecine à l'Université Paris Descartes penche plutôt pour une discopathie active, une pathologie fréquente chez le footballeur de haut niveau. « C'est une lésion inflammatoire isolée du disque intervertébral. Une pathologie peu connue des médecins, voir des rhumatologues », explique-t-il. 

Pour lui, si le diagnostic est erroné, cela est inquiétant, car il doit certainement entraîner des soins inapropriés sur ce footballeur. « S'il a cette pathologie et qu'il est traité par de la kinésithérapie et de l'ostéopathie, ce n'est pas la bonne solution. Ces techniques marchent uniquement chez des gens qui ne sont pas malades, et n'ont pas de vraie lésion. Or, cette pathologie est liée à des microtraumatismes des plateaux vertébraux. »
Pour être complet, ce spécialiste du rachis pense à un deuxième type de lésion qui peut-être dû à une souffrance articulaire postérieure au niveau de la charnière dorso-lombaire. Enfin, dernière hypothèse, une hernie discale qui est récurrente chez les footballeurs.

Traité correctement, Franck Ribéry pourrait voir son état s'améliorer très rapidement, estime le Pr Rannou. « S'il a une discopathie active et qu'on lui donne le traitement adéquat, dans les 48 h, c'est fini. En tout cas, il passerait un cap très difficile. C'est du gâchis car si on lui faisait une infiltration directement dans le disque, ce serait réglé rapidement », conclut-il.

La lombalgie, un symptôme aux causes multiples 
Pour le Dr Patrick Le Goux, médecin élu au comité de direction de la Fédération Française de Tennis (FFT), « le problème de la lombalgie c'est que bien souvent les causes sont multiples. Dans la majorité des cas, ce n'est pas une chose qui fait mal mais un ensemble de choses. C'est pour cela qu'il faut avoir une analyse globale de ce symptôme ». Par exemple, ce médecin du sport à la FFT a observé, comme beaucoup de téléspectateurs, que Franck Ribéry se tenait très droit, très rigide. « On a l'impression qu'il n'y a pas de souplesse lombaire », souligne-t-il.

Ecoutez le Dr Patrick Le Goux, rhumatologue à l'hôpital Amboise-Paré (Boulogne-Billancourt) : « A partir du moment où l'on diagnostique ce mauvais état postural, la rééducation est très importante. Quelquefois, c'est même ce qui permet au sportif de revenir...»


Côté examens médicaux, le Dr Patrick Le Goux se refuse à croire que Franck Ribéry n'a pas bénéficié des meilleurs techniques d'imagerie qui existent. « Je pense qu'il a accès aux techniques les plus performantes mais il faut que l'imagerie soit au service d'un examen clinique correct. Il faut savoir pourquoi il a mal et qu'est ce qui va déclencher ces douleurs. Il faut rassurer les gens, les examiner. » « Tu as mal parce que tu as fait X fois ce geste, ton dos est un peu comme ça, donc il faut que tu travailles comme ça plutôt. » Voilà comment il faut se comporter, avance le Dr Patrick Le Goux, au lieu de dramatiser.  
En conclusion, notre spécialiste donne toutefois un petit conseil concernant la partie hospitalière du suivi, en rappelant l'importance de l'examen de scintigraphie qui n'a peut-être pas été fait. « Elle permettrait de voir une éventuelle fracture de fatigue de l'arc postérieur de l'isthme intervertébral. C'est très fréquent dans les sports où il y a une hyperextension lombaire. C'est le cas du tennis, mais aussi du foot...», conclut-il.
 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité