Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude menée dans 5 pays européens

Contrefaçon de médicaments : près de 8 Européens sur 10 mal informés

Une enquête sur la perception des Européens vis-à-vis de la contrefaçon de médicaments montre que seulement 20% des Européens associent cette notion aux médicaments. Les Français sont plus méfiants.

Contrefaçon de médicaments : près de 8 Européens sur 10 mal informés LANCELOT FREDERIC/SIPA

  • Publié 16.05.2014 à 18h58
  • |
  • |
  • |
  • |


Seulement un Européen sur cinq pense aux médicaments quand on parle de contrefaçon.

C'est le résultat d'une enquête conduite par Happycurious pour le laboratoire Sanofi auprès de 5010 personnes en France, en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Italie et en Espagne sous la forme d'un questionnaire auto-administré online. 

Pour les Européens, la contrefaçon est principalement associée au luxe et aux marques de vêtement. 72% des Européens pensent à la contrefaçon de marques de vêtements et 83% des Français pensent majoritairement aux produits de luxe. Les Européens sont en revanche très peu nombreux à associer ce mot à la question des médicaments, avec une moyenne de 20% en Europe. Les Français sont plus méfiants que leurs voisins, 32% faisant le lien entre contrefaçon et médicaments, alors que seuls 18% des Allemands, 18% des Italiens et 12% des Espagnols font ce rapprochement.

En revanche, les Européens ont conscience du risque que peuvent représenter les médicaments contrefaits puisque 96% d'entre eux estiment qu'il peuvent être ou sont dangereux, mais ils ne sont pas suffisamment informés concernant leur existence.


Une réalité peu connue 

Pour l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), un médicament contrefait est un médicament qui est délibérément et frauduleusement muni d’une étiquette n’indiquant pas son identité et/ou sa source véritable. Ils représentent donc un véritable danger pour la santé des patients, en raison de sa similitude avec un véritable médicament.

« Les médicaments falsifiés peuvent par exemple ne pas contenir la même quantité de substance active que le médicament authentique ou ne pas répondre aux exigences de qualité, d’efficacité et de sécurité des traitements authentiques », souligne le Dr Caroline Atlani, directrice coordination anti-contrefaçon au sein du Groupe Sanofi. 

« 77% des personnes interrogées estiment ne pas être suffisamment informées sur la contrefaçon de médicaments. Ces résultats confortent la nécessité de continuer nos actions de lutte contre la contrefaçon de médicaments, notamment en sensibilisant le grand public, » souligne Caroline Atlani. C'est pour cela que le laboratoire Sanofi a renforcé sa lutte contre la contrefaçon en créant en 2008 le Laboratoire Central d'Analyse des Contrefaçons.


La moitié des médicaments vendus sur le net sont contrefaits

Selon l'OMS, 30 % des médicaments sont issus de la contrefaçon dans certains pays d'Afrique ou d'Asie du Sud-Est, et jusqu'à 60 % au Nigeria ou en Guinée. Dans ces régions du monde, même les pharmacies officielles peuvent être touchées. Mais selon l'OMS, les pays occidentaux ne sont pas épargnés par le phénomène : un médicament sur deux vendu sur Internet est contrefait. 

En France, la contrefaçon de médicaments passe donc principalement sur Internet. Par conséquent, une personne souhaitant acheter des médicaments sur la toile doit impérativement se rendre sur le site de l'Ordre national des pharmaciens où se trouve une liste des sites internet autorisés à vendre des médicaments en France.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité