Publicité

QUESTION D'ACTU

Le pic de pollution pourrait durer jusqu'à mardi

Circulation alternée : la pollution s'aggrave dimanche soir

Pour la première fois depuis 1997, la circulation sera alternée lundi : seuls les véhicules avec une plaque d’immatriculation impaire seront autorisées à circuler en région parisienne.

Circulation alternée : la pollution s'aggrave dimanche soir XAVIER FRANCOLON/SIPA

  • Publié 16.03.2014 à 15h23
  • |
  • |
  • |
  • |


Le gouvernement a décidé samedi 15 mars la mise en place de la circulation alternée à Paris et les départements de la petite couronne pour la journée de lundi à partir de 05h30. L'objectif de cette résolution est, selon le gouvernement, de faire face à une "remontée de la pollution" : en effet, alors que les niveaux de pollution étaient en lente amélioration depuis vendredi (passant d'une situation "très mauvaise" à "mauvaise" entre vendredi et samedi, puis "moyenne" dimanche), Airparif annonce une remontée du niveau de pollution dès dimanche soir.

Seuls les véhicules motorisées (y compris les deux roues) ayant une plaque d’immatriculation impaire seront donc autorisées à circuler lundi. De plus, les véhicules électriques ou hybrides ainsi que les véhicules ayant plus de trois personnes à leur bord seront également autorisées. Par contre, tous les poids lourds (à l'exception des véhicules d'urgence et des camions frigorifiques) seront interdits de circulation durant toute la journée de lundi. Les transports en communs continueront à être gratuits.

Jean-Marc Ayrault assure comprendre les "difficultés que cette mesure risque d'entraîner" mais il la juge "nécessaire" pour faire face à un nouveau pic attendu pour "dimanche soir et les journées de lundi et mardi". Quelque 700 policiers seront répartis lundi sur une soixantaine de sites pour contrôler les véhicules circulant à Paris et dans les communes limitrophes et s'assurer que les règles de circulation alternée sont bien respectées, a indiqué dimanche à la presse le directeur de l'ordre public et de la circulation, Alain Gibelin.

La circulation alternée a été expérimentée pour la première fois à Paris et dans les communes limitrophes, en octobre 1997. Le trafic avait alors diminué de 20 % à Paris et les émissions de dioxyde d'azote de 15 %. Des résultats encourageants lorsque l'on sait qu'il y a « deux à trois fois plus de risque d'infarctus du myocarde les jours de pollution importante, mais aussi de crise d'asthme », comme l'explique le Dr Pierre Souvet, président de l'Association Santé Environnement France (ASEF), contacté par pourquoidocteur.

Le gouvernement annoncera lundi matin si la circulation alternée sera reconduite mardi.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité