Publicité

QUESTION D'ACTU

Huit nouveaux cas de grippe aviaire

H7N9 : 4 nouveaux décès en Chine

Il y a quelques jours, la Chine a notifié à l'OMS huit nouveaux cas d'infection. De plus, le sud du pays rapporte quatre décès récents de personnes en contact avec des volailles.

H7N9 : 4 nouveaux décès en Chine AP/SIPA

  • Publié 05.03.2014 à 11h24
  • |
  • |
  • |
  • |


Le virus de la grippe aviaire A (H7N9) continue de terrasser la Chine. La province chinoise du Guangdong, dans le sud du pays, a en effet confirmé ce lundi un nouveau décès du à ce virus. Le Guangdong avait également signalé trois autres décès dus au H7N9 à la fin du mois de février. Enfin, un nouveau cas d'infection humaine a été signalé par cette province du sud, ce mardi.

Des malades en contact avec des volailles
Et ces cas d'infection humaine se multiplient visiblement dans toute la Chine depuis quelques jours. Les 27, 28 février et le 1er mars 2014, la Commission nationale chinoise de la santé et de la planification familiale (NHFPC) a notifié à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) huit nouveaux cas confirmés en laboratoire d’infection humaine par le virus de la grippe aviaire A (H7N9). Par ailleurs, sauf pour un cas, les malades ont tous un point en commun, ils ont tous eu « des antécédents d’exposition à des volailles vivantes », précise le communiqué. A l'heure actuelle, à l'échelle nationale de la Chine, le virus H7N9 aurait déjà infecté cette année plus de 120 personnes, dont 36 sont décédées.
Et au total, 45 malades ont perdu la vie dans le monde avec un décès récemment à Honk-Kong.

Le virus se transmet difficilement à l'homme
Pour cette raison, l’OMS conseille aux voyageurs qui se rendent dans des pays que l’on sait touchés par des flambées de grippe aviaire « d’éviter les élevages de volailles ou les contacts avec des animaux sur des marchés d’oiseaux vivants, la pénétration dans des zones où peuvent s’effectuer des abattages de volailles, ou encore les contacts avec des surfaces apparemment contaminées par des fèces de volailles ou d’autres animaux. » En outre, les voyageurs doivent également veiller « à se laver les mains souvent à l’eau et au savon et respecter les bonnes pratiques de sécurité sanitaire des aliments et d’hygiène alimentaire. »
Enfin, l’Organisation encourage les pays à continuer d’intensifier la surveillance de la grippe, y compris la surveillance des infections respiratoires aiguës sévères (IRAS), et à examiner soigneusement toute présentation inhabituelle afin de s’assurer de la notification des infections humaines au titre du RSI (2005), et à poursuivre les mesures de préparation sanitaire nationales.

Pour rappel, entre 2003 et 2013, 648 cas de H7N9 confirmés ont émergé chez l’être humain, avec une extrême virulence. Presque 60 % des patients sont en effet décédés de la maladie.
Concernant le virus H7N9 qui circule aujourd'hui, l’OMS, dans son bilan du 20 décembre dernier, soulignait que des infections sporadiques sont « possibles » mais le virus « ne semble pas se transmettre facilement entre humains pour le moment. »

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité