Publicité

QUESTION D'ACTU

Assurance Maladie

Coeur et cerveau en tête des dépenses de santé

Les dépenses d'assurance maladie ont atteint 146 miliards en 2011. Parmi elles, les pathologies cardiovasculaires et la santé mentale mobilisent des ressources importantes.

Coeur et cerveau en tête des dépenses de santé GILE MICHEL/SIPA

  • Publié 22.10.2013 à 17h16
  • |
  • |
  • |
  • |


La France, par rapport aux autres pays parmi les plus développés, « enregistre depuis plusieurs années une progression plus maîtrisée de ses dépenses de santé », assure l'Assurance maladie. Pourtant, d'après les derniers chiffres, la sécurité sociale continue de creuser son déficit ! En effet, la branche maladie de la sécurité sociale  afficherait cette année un déficit de près de 6 milliards d'euros sur les 16,2 milliards d'euros pour l'ensemble du déficit de la Sécu. C'est dans ce contexte délicat que la Canmts publie ce mardi son analyse des dépenses de santé pour l'année 2011. Alors, quels sont les problèmes de santé pris en charge ? Combien de personnes sont traitées pour ces pathologie ? pourquoidocteur vous livre des élements de réponse.

Le hit-parade des pathologies les plus coûteuses
L'enveloppe des dépenses de santé s'élève à 146 milliards d'euros en 2011. Avec deux tiers de ces dépenses ( 92 milliards d'euros) « le poids majeur des pathologies lourdes et chroniques (...) est confirmé », relève la Cnamts.
Parmi elles, les pathologies cardiovasculaires représentent 10 % des dépenses totales d’assurance maladie. Si on ajoute les traitements des facteurs de risque cardiovasculaire (diabète, hypertension artérielle, hyperlipidémie), le montant atteint 30,2 mds €. 


Montant des dépenses remboursées par pathologie en milliards d'euros (2011)

Source: Assurance maladie

Les pathologies mentales représentent l'autre poste conséquent de dépenses : 22,6 milliards d'euros. Ce terme recouvre néanmoins des problèmes de santé de nature diverses, précise le document. Les pathologies psychiatriques, pour lesquelles un diagnostic peut être établi et dont la sévérité a motivé une hospitalisation ou une prise en charge en affection longue durée (ALD), représentent 14,1 mds €.

Ecoutez Dominique Polton, directrice des études et des statistiques à l'Assurance maladie : « Les 8 mds des dépenses de santé mentale qui restent ne correspondent pas à des pathologies psychiatriques mais à une fraction de la population fragile qui se fait prescrire aux moins trois fois dans l'année des psychotropes...»



Par ailleurs, les hospitalisations ponctuelles, sans rapport avec une pathologie chronique telle que le cancer, une pathologie cardiovasculaire ou respiratoire, représentent 29,9 milliards d’euros de remboursements, soit plus de 20 % des dépense totales. Les motifs de recours les plus fréquents sont notamment les endoscopies digestives, et les interventions de chirurgie fonctionnelle (opérations de la cataracte, de la main du poignet...). Sur l’année 2011, le nombre d’épisodes hospitaliers ponctuels a augmenté de 2,4 % soit 248 000 séjours supplémentaires, soutenus par une hausse du nombre de patients concernés (+ 160 000 patients). 

Qui sont les malades concernés ?
En 2011, près de 59 millions de personnes ont perçu des remboursements de soins sur l’année au titre du régime général. Parmi les assurés repertoriés, plus de 40 % étaient concernés par une pathologie, un traitement spécifique, une hospitalisation ponctuelle ou une maternité. A l'inverse, près de 60 % d'entre eux n’ont eu que des soins courants. Dans les pathologies chroniques  qui se distinguent, 3,3 millions de personnes souffraient par exemple d'une pathologie cardiovaculaire. Les maladies psychiatriques ont concerné pour leur part 1,7 million de personnes prises en charge en ALD.


Effectif des bénéficiaires du régime général par pathologie


Note : Une même personne peut cumuler plusieurs pathologies ou motifs de recours, empêchant d’additionner les effectifs relatifs à chacune d’entre elles. 

Source: Assurance maladie


Les populations âgées atteintes de polypathologies
Dernier point, comme chaque année, l'Assurance maladie rappelle que la fréquence des pathologies et des traitements augmente avec l’âge, mais de manière variable selon les maladies. Parmi les adultes de 65 à 74 ans, les pathologies cardiovasculaires et le diabète dominent, touchant près d’1 assuré sur 6. 
L’impact du vieillissement au-delà de 75 ans est particulièrement prégnant. Sur les 4,8 millions de personnes couvertes par le régime général et âgées de 75 ans et plus, 90 % sont concernées par au moins une pathologie ou un traitement chronique !
Plus d’un cinquième des personnes de 75 ans a au moins 4 pathologies ou traitements réguliers. ,Cette proportion s’élève à plus de la moitié pour ceux qui sont atteints d’une maladie respiratoire chronique et à plus de 40% pour ceux atteints de cancers ou de pathologies cardiovasculaires.



 

Fréquence des pathologies selon l'âge

 Source: Assurance maladie

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité