Publicité

QUESTION D'ACTU

Les dépenses de santé connaissent la crise

Indicateur de la crise économique, l'évolution des dépenses de santé a connu en 2012 un ralentissement historique. Les postes médicament et arrêts de travail y ont contribué.


  • Publié 09.01.2013 à 18h12
  • |
  • |
  • |
  • |


Si les pouvoirs publics devaient établir un hit-parade des secteurs vertueux, la santé devrait faire partie des recompensés. Deux chiffres illustrent les efforts consentis par les patients et les professionnels. En décembre, le taux de subsitution des génériques a atteint 84 %, marquant ainsi un record et une tendance sans doute durable.
Historique aussi, l'évolution des dépenses de santé sur les onze premiers mois de l'année 2012. L'évolution des remboursements de soins de ville a été limitée à +  0,5% par rapport à 2011. En 2010, le même poste avait progressé de 3%.
Les Français consomment moins de médicaments et plus de génériques. Cette baisse s'accompagne d'un ralentissement dans le volume des soins.
2012, année des records, puique le nombre d'indeminités journalières versées dans le cadre des arrêts de travail  sont en recul de 1,6%, du jamais vu depuis 2006 selon le quotidien économique, les Echos. Si la chasse aux abus, la modification des règles de calcul ont contribué à inverser la courbe, le crainte du licenciement et le chômage ont fait le reste. Même suffrants, les salariés hésitent à interrompre leur activité. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !
Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité