• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Maladie chronique

Chez les adultes, l’asthme augmenterait le risque d’obésité

À cinq jours de la journée mondiale de l'asthme, une étude a révélé que les patients asthmatiques non-allergiques, chez qui la maladie dure depuis longtemps ou qui prennent des corticostéroïdes, étaient plus susceptibles de devenir obèses que les adultes n’étant pas atteints de cette pathologie respiratoire.

Chez les adultes, l’asthme augmenterait le risque d’obésité dragana991/iStock


  • Publié le 29.04.2022 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La journée mondiale de l'asthme a lieu le 3 mai 2022.
  • Les volontaires asthmatiques souffrant d'une maladie de longue durée présentaient un risque d'obésité 32 % plus élevé que ceux souffrant d'une pathologie de courte durée.
  • Les participants qui prenaient des corticostéroïdes pour soigner cette maladie respiratoire avaient 99 % de risque en plus de développer une obésité ceux qui n'utilisaient pas ce traitement.

"L'obésité est un facteur de risque connu pour l'asthme. Bien que certaines données montrent que l'asthme provoque l'obésité chez les enfants, le lien entre l'asthme et l'obésité n'a pas été étudié chez les adultes", ont indiqué un groupe international de scientifiques. C’est pourquoi les chercheurs ont décidé de réaliser une étude, dont les résultats ont été publiés dans la revue Thorax, afin d’examiner les effets à long terme de l'asthme sur le développement de l'obésité chez les adultes.

Pour les besoins de leurs travaux, l’équipe a analysé les données de l'European Community Respiratory Health Survey (ECRHS), une cohorte menée dans 11 pays européens et en Australie entre 1990 et 2014. Les informations de plus de 12.500 personnes ont été recueillies en trois vagues et avec des visites de suivi à des intervalles d'environ 10 ans. Les données ont été collectées grâce à des questionnaires, des examens de la fonction pulmonaire et des mesures prises pour déterminer l'indice de masse corporelle et les caractéristiques de l'asthme des participants. "Nous avons examiné l’impact de l'atopie et des médicaments contre l'asthme sur le développement de l'obésité", ont précisé les auteurs.

Un risque plus élevé de devenir obèses chez les personnes souffrant d'asthme non-allergique

D’après les résultats, 9 % des adultes asthmatiques ayant participé au premier suivi sont devenus obèses et 15 % des volontaires souffrant d’asthme ont développé une obésité lors du deuxième suivi. Selon les scientifiques, le risque d’être atteint d’obésité était plus élevé chez les asthmatiques que chez les non-asthmatiques et particulièrement plus élevé chez les non-atopiques, dont la durée de la maladie était plus longue et ceux prenant des corticostéroïdes.

"Une explication potentielle de la prise de poids associée à l'asthme pourrait être la réduction de l'activité physique chez les patients asthmatiques. Cependant, nos résultats ne soutiennent pas cette hypothèse, puisque les niveaux d'activité physique dans notre étude n'ont pas affecté l'association observée", a déclaré Judith Garcia-Aymerich, auteure de l’étude, dans un communiqué.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES