• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Maladie respiratoire

Asthme : le soja fermenté supprime l'inflammation des voies respiratoires

Un produit à base de soja fermenté permettrait d’éliminer l’inflammation bronchique liée à l’asthme.

Asthme : le soja fermenté supprime l'inflammation des voies respiratoires naito8/iStock

  • Publié le 02.11.2021 à 09h59
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les globules blancs associés à l'asthme, appelés éosinophiles, sont réduits dans le liquide de lavage broncho-alvéolaire après avoir l’ingestion d’aliments enrichis en soja.
  • Le soja fermenté a également entraîné une suppression des protéines qui induisent une inflammation éosinophile.
  • Attention à ne pas trop manger de soja, la recommandation est de ne pas ingérer plus d’un produit à base de soja par jour.

L'asthme bronchique provoque des symptômes tels que la respiration sifflante et la toux dus à une inflammation chronique des voies respiratoires. Actuellement, il n’existe aucun traitement pour prévenir contre ceux-ci. Dans une nouvelle étude, dont les résultats ont été présentés le 26 septembre dans la revue Nutritiens, des chercheurs japonais de l’université d’Osaka ont montré qu’un produit, appelé ImmuBalance et à base de soja fermenté, supprime l'inflammation des voies respiratoires chez les asthmatiques.

Une suppression des protéines inflammatoires

Cette étude n’est pas la première à montrer les bienfaits du soja. “La relation entre la consommation de soja et les maladies allergiques a été rapportée épidémiologiquement dans le passé, a noté Hideaki Kadotani, premier auteur de l'étude. Cela suggère que les composants du soja peuvent avoir des effets anti-allergiques.” Plus précisément, il a été rapporté que les déséquilibres du microbiote intestinal peuvent être impliqués dans le système immunitaire et les maladies allergiques. “Les fibres alimentaires fermentées, comme celles trouvées dans le soja, pourraient avoir des effets bénéfiques dans les modèles d'asthme allergique”, ajoute Kazuhisa Asai, auteur de l'étude.

Les chercheurs ont découvert que les globules blancs associés à l'asthme, appelés éosinophiles, se trouvent significativement réduits dans le liquide de lavage broncho-alvéolaire après l’ingestion d’aliments enrichis en ImmuBalance. En plus d'une diminution de l'inflammation et du mucus autour des bronches, l'équipe a constaté une suppression des protéines qui induisent une inflammation éosinophile.

Trop d’effets secondaires dans les stéroïdes

Dans l'étude, les effets du déséquilibre du microbiote intestinal sur l'asthme ont été examinés en donnant des aliments enrichis en ImmuBalance à des souris, et en les comparant à d’autres qui ont reçu un placebo. Dans le groupe traité par ImmuBalance, les chercheurs ont constaté que le nombre d'éosinophiles dans le liquide de lavage broncho-alvéolaire a été significativement réduit. De plus, l'inflammation autour des bronches et la production de mucus dans l'épithélium bronchique ont été supprimées. En outre, l'expression des cytokines Th2 et des IgE sériques d'immunoglobulines, qui induisent une inflammation éosinophile, ont été mesurées et se sont avérées être significativement supprimées par rapport aux souris nourries avec un régime normal.

Dans la pratique clinique, les stéroïdes inhalés sont à la base des traitements de l'asthme, mais ils sont connus pour avoir des effets secondaires indésirables, a conclu Tomoya Kawaguchi, conseiller principal de l'étude. Nos résultats suggèrent que la consommation de produits à base de soja fermenté devrait être recommandée comme stratégie d'adaptation complémentaire à l'asthme avec moins d'effets secondaires.”

Attention à ne pas abuser du soja

Malgré ces résultats, il convient de rester prudent sur la consommation de soja. La recommandation est de ne pas ingérer plus d’un produit à base de soja par jour. L’Anses recommande également d’éviter la consommation de produits à base de soja pour les femmes enceintes et les enfants de moins de trois ans.  En 2019, l’association UFC-Que Choisir a alerté sur le fait que le soja est une source importante de phytoestrogènes, qui pourraient être des perturbateurs endocriniens et favoriser certains cancers, voire agir sur le fœtus, le jeune enfant ou la fertilité.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES