• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Métabolisme

Et si le microbiote était responsable de la prise de poids après l’arrêt du tabac ?

Après avoir arrêté la cigarette, certains fumeurs prennent du poids, bien que leur alimentation n’ait pas changé. D’après des chercheurs israéliens, le microbiote intestinal pourrait jouer un rôle dans cette augmentation de la masse corporelle.

Et si le microbiote était responsable de la prise de poids après l’arrêt du tabac ? Pixelimage/iStock

  • Publié le 13.12.2021 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La prise de poids peut être un frein à l’arrêt de la cigarette.
  • Les micro-organismes dans nos intestins pourraient être impliqués dans la prise de poids après l’arrêt du tabac.
  • Un métabolite, présent chez les personnes qui ne fument pas, est moins présent chez les fumeurs. Lorsqu’une personne arrête de fumer, un déséquilibre métabolique se produit.

Prend-on forcément du poids après avoir arrêté de fumer ? C’est l’une des questions que se posent certains fumeurs avant une tentative de sevrage tabagique. Selon Nathalie Wirth, médecin spécialisée en addictologie au centre hospitalier universitaire régional de Nancy, un fumeur sur trois qui arrête la cigarette ne grossit pas. "Un autre tiers prend 3 à 4 kilos, enfin un dernier tiers peut prendre une dizaine de kilos", a-t-elle indiqué à l’organisation France Assos Santé.

Certains fumeurs prennent du poids après avoir arrêté la cigarette, bien qu’ils n’aient pas modifié leur alimentation. D’après des scientifiques de l'Institut Weizmann, en Israël, le microbiote intestinal pourrait être impliqué dans cette augmentation de la masse corporelle après l’arrêt du tabac.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont mené une étude publiée dans la revue Nature, le 8 décembre. "La prise de poids induite par le sevrage tabagique (4,5 kg gagnés en moyenne tous les 6 à 12 mois, soit environ 10 par an chez 13 % des personnes ayant arrêté de fumer) constitue un obstacle majeur à l'abstinence tabagique", peut-on lire dans les travaux. 

Un lien entre le microbiote et la prise de poids après l’arrêt du tabac 

Pour les besoins de cette recherche, les scientifiques ont réalisé des expériences sur des souris. Ils ont exposé ces rongeurs à la fumée de cigarette. Les expériences ont montré que les souris exposées à la fumée de cigarette et suivant un régime riche en gras ne prenaient pas de poids. En revanche, la masse corporelle des rongeurs a augmenté lorsqu’ils n’étaient plus exposés à la fumée.  

Pour établir un lien entre le microbiote et la prise de poids après l’arrêt du tabac, les auteurs de l’étude ont greffé le microbiote intestinal des souris, qui n’ont pas inhalé de la fumée de cigarette, à des rongeurs sans microbiote et qui n’ont pas été exposés à cette fumée. Cette transplantation a engendré "une prise de poids excessive quels que soient les régimes", ont indiqué les scientifiques. Ils ont expliqué qu’un métabolite (un composé organique produit lors du métabolisme), présent chez les personnes qui ne fument pas, est moins présent chez les fumeurs. Lorsqu’une personne arrête de fumer, un déséquilibre métabolique survient.

"Nos découvertes jettent un nouvel éclairage sur la façon dont le microbiome interagit avec le corps humain pour réguler notre poids et notre métabolisme, qui pourrait être exploité de manière thérapeutique", a déclaré Eran Elinav, chercheur de l'Institut Weizmann et auteur de cette étude. Les chercheurs ont précisé que des études supplémentaires doivent être menées auprès d’êtres humains pour confirmer la pertinence de ce mécanisme chez les fumeurs.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES