• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Addiction

«Heads Up» : Snapchat lance une plateforme anti-tabac

A l'origine de cette initiative, le Comité national contre le tabagisme (CNCT) cherche à sensibiliser les jeunes aux dangers du tabac. 

\ Motortion / istock.

  • Publié le 10.12.2021 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • En 2020, plus de trois adultes de 18-75 ans sur dix déclaraient fumer au moins occasionnellement (31,8 %) et un quart quotidiennement (25,5 %), a indiqué récemment Santé publique France.
  • Cela marque un coup d’arrêt après plusieurs années qui ont vu la proportion de fumeurs reculer de 34,5 % à 30,4 % entre 2016 et 2019.

En partenariat avec le Comité national contre le tabagisme (CNCT), le réseau social Snapchat vient de lancer un portail éducatif et préventif contre les addictions, nommé "Heads Up". "Snapchat et le CNCT ont choisi de concentrer l’information autour de deux thèmes principaux : l’impact du tabagisme sur la santé et les conséquences de l’activité de l’industrie du tabac sur l’environnement", explique l’association.

"Une épidémie industrielle et pédiatrique"

"Les adolescents et les jeunes adultes étant les premières cibles de l’industrie du tabac, la lutte contre le tabagisme et l’atteinte de la première génération sans tabac, annoncée par le président de la République Emmanuel Macron pour 2030, ne peut se faire sans des mesures de prévention et de protection spécifiques pour les jeunes adultes. Le CNCT se félicite du partenariat avec la plateforme Snapchat, qui participe à montrer le tabagisme tel qu’il est : une épidémie industrielle et pédiatrique", souligne le Professeur Yves Martinet, Président du CNCT.

Entre 18 et 34 ans, près d’un jeune Français sur deux fume (soit 9 % des 12-14 ans, 41 % des 15-19 ans et 48 % des 20-25 ans). Moins de la moitié des fumeurs de 12-14 ans sont des consommateurs réguliers, mais cette proportion dépasse 80 % chez les 15-24 ans. "La consommation de tabac, même récente, entraîne des risques réels, notamment d’ordre cardiovasculaire, en particulier chez les jeunes femmes prenant parallèlement la pilule", rappelle le CNCT.

7 000 substances chimiques

La fumée de tabac contient 7 000 substances chimiques, dont 70 cancérogènes (benzène, arsenic, chrome, goudrons...). Elles sont directement responsables de la majorité des pathologies liées au tabac : infarctus du myocarde, accidents vasculaires cérébraux, artérite des membres inférieurs, anévrismes, hypertension artérielle, troubles de l’érection, BPCO (ou bronchopneumopathie chronique obstructive), gastrites, ulcères gastro-duodénaux, diabète de type II, hypercholestérolémie, hypertriglycéridémie, eczéma, psoriasis, lupus, infections ORL (Nez - gorge - oreilles) et dentaires, cataracte, DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age), parodontite, infertilité, altération de l'épiderme (rides, teint terne, doigts jaunis), affections gingivales, altération de  muqueuses (de la bouche, du nez, des lèvres, de la langue, des papilles gustatives, des organes vocaux ou des glandes salivaires) et enfin altération des artères cérébrales (effets sur la mémoire, la vision ou l'audition).

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES