• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Âge biologique

La perte de sommeil des jeunes mamans liée au vieillissement accéléré

Dormir moins de sept heures par nuit augmente l’âge biologique de trois à sept ans.

La perte de sommeil des jeunes mamans liée au vieillissement accéléré Artfoliophoto/iStock

  • Publié le 08.08.2021 à 18h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Les mères qui dormaient moins de sept heures ont des télomères plus courts dans leurs globules blancs qui sont associés à un risque plus élevé de cancers, de maladies cardiovasculaires et autres, et de décès plus précoces.
  • Avec chaque heure de sommeil supplémentaire, l'âge biologique de la mère était plus jeune.

Lorsque les nouvelles mères se plaignent que toutes ces nuits blanches à s'occuper de leurs nouveau-nés prennent des années de leur vie, elles pourraient bien avoir raison. C’est ce que suggère une étude menée par des chercheurs de l’université américaine UCLA publiée le 24 avril dernier dans la revue Sleep Health.

Des effets visibles à moins de sept heures de sommeil par nuit

Un an après l’accouchement, l'“âge biologique” des mères qui dorment moins de sept heures par nuit pendant au moins six mois est de trois à sept ans plus élevé que celles qui ont un sommeil plus long. Les mères qui dormaient moins de sept heures avaient également des télomères plus courts dans leurs globules blancs. Ces petits morceaux d'ADN aux extrémités des chromosomes agissent comme des capuchons protecteurs, comme les pointes en plastique aux extrémités des lacets. Des recherches antérieures ont associé des télomères raccourcis à un risque plus élevé de cancers, de maladies cardiovasculaires et autres, et de décès plus précoces.

Nous avons constaté qu'avec chaque heure de sommeil supplémentaire, l'âge biologique de la mère était plus jeune, affirme Judith Carroll, professeure de psychobiologie et autrice principale de l’étude. Les premiers mois de privation de sommeil post-partum pourraient avoir un effet durable sur la santé physique. Nous savons, grâce à un grand nombre de recherches, que dormir moins de sept heures par nuit à la santé et augmente le risque de maladies liées à l'âge.”

Profiter des opportunités pour dormir plus

Pour cette étude, les chercheurs ont étudié 33 mères pendant leur grossesse et la première année de la vie de leur bébé. Ils ont analysé leur ADN à partir de prélèvements sanguins afin de déterminer leur l'“âge biologique” par rapport à leur âge chronologique. Plus l'âge biologique ou épigénétique d'un individu est élevé, plus son risque de maladie et de décès est élevé. Alors que le sommeil nocturne des participantes variait de cinq à neuf heures, plus de la moitié avaient moins de sept heures, six mois et un an après l'accouchement, rapportent les chercheurs.

Les chercheurs proposent aux jeunes mères de profiter des opportunités pour dormir un peu plus, comme faire des siestes pendant la journée lorsque leur bébé dort, accepter les offres d'aide de la famille et des amis et, si possible, demander à leur partenaire d'aider avec le bébé pendant la nuit ou tôt le matin. “Prendre soin de vos besoins en sommeil vous aidera, vous et votre bébé, à long terme”, ont-ils écrit.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité