Publicité

QUESTION D'ACTU

Accidents de la vie courante

Etouffement chez l'enfant : le danger vient des bonbons

D’après une étude américaine, les bonbons durs seraient la cause principale d’étouffement chez l'enfant. Dans 10 % des cas, ces accidents nécessitent même une hospitalisation.

Etouffement chez l'enfant : le danger vient des bonbons MCT/SIPAUSA/SIPA

  • Publié 01.08.2013 à 16h36
  • |
  • |
  • |
  • |


De quoi vous faire passer l'envie d'acheter des sucreries à vos enfants ! Une étude américaine publiée lundi dans la revue Pediatrics révèle en effet que les bonbons constituent un risque important d’étouffement alimentaire chez l'enfant. Mais attention, certaines friandises restent néanmoins plus à risque que d'autres.

Pour arriver à cette conclusion, six chercheurs américains ont étudié les données médicales des urgences pédiatriques d'hôpitaux américains. Le but, déterminer les principales causes d'étouffements alimentaires non-mortels chez les enfants de 14 ans et moins.
Et les bonbons durs arrivent en tête de ce triste classement, représentant 16 % de ces accidents de la vie courante. Les bonbons mous, comme les guimauves, suivent juste derrière (12,8 %), puis viennent la viande (12,2 %) les os (12 %) et les fruits et légumes (9,7 %). Dans 10 % des cas, ces étouffements parfois spectaculaires ont même nécessité une hospitalisation.
Par ailleurs, ces scientifiques se sont également intéressés au profil de ces petits gourmands. Résultat, lâge moyen des enfants victimes d'un étouffement alimentaire est de 4,5 ans. Ces accidents ne touchent donc pas uniquement les tous petits, d'ailleurs, seulement 38 % des cas recensés l'ont été chez les moins d’un an.
Au final, entre 2001 et 2009, les urgences américaines ont traité environ 112 000 cas d’étouffement chez des enfants de moins de 14 ans, soit une moyenne de près de 12 500 interventions par an. 

« Il s’agit de la première étude américaine dans laquelle des chercheurs se sont concentrés sur l’étouffement traité aux urgences sur une période de plusieurs années. L’amélioration de la surveillance, l’étiquetage des aliments et une sensibilisation du public sont des techniques qui peuvent aider à réduire le nombre d’étouffements », conclut l'auteur de l'étude.
En France, le ministère de la Santé a mené récemment une campagne de sensibilisation à destination du grand public sur les réflexes à adopter pour éviter les étouffements. Parmi eux, veillez à ne jamais laisser de petits objets ou de petits aliments à la portée de votre enfant. De plus, rangez bien vos sacs en plastique dans un endroit inacessible aux plus jeunes. Enfin, il est vivement conseillé de coucher son enfant en toute sécurite, n'encombrez donc surtout pas son lit avec des peluches ou des poupées avec lesquelles il pourrait s'étouffer.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité