Publicité

QUESTION D'ACTU

Avec 20 000 décès par an

Les Français sous-estiment les accidents de la vie courante

Une enquête révèle que les accidents de la vie courante tuent chaque année plus de 20.000 personnes. Chutes, incendies, noyades, ils représentent la troisième cause de mortalité en France.  

Les Français sous-estiment les accidents de la vie courante JAUBERT/SIPA

  • Publié 22.05.2013 à 19h49
  • |
  • |
  • |
  • |


Chutes, incendies, noyades, intoxications... les accidents de la vie courante (Acvc) pourraient, dans la plupart des cas, être évités. Une enquête, menée par l'association Gema Prévention et Opinion Way, montre que les Français méconnaissent les dangers du quotiden. Pourtant, ils font près de 20 000 morts par an. La troisième cause de mortalité en France. 

 

Ces accidents frappent essentiellement les enfants et les personnes âgées. Ils représentent la première cause de décès chez les petits de 1 à 4 ans. Et un accident domestique grave se produit toutes les trois minutes en France.

Autre constat, les accidents de la vie courante sont minimisés par les Français. Les mères de famille confondent ceux de la vie courante et les accidents de la route. « Elles citent même en premier ces derniers, parmi les accidents de la vie courante les plus dangereux », indique-t-on chez Gema Prévention. Or, si l'insécurité routière a tué 3645 personnes en 2012, on est bien loin des 20.000 morts à cause d'Acvc.

En outre, quand les mères de famille sont interrogées sur le classement des accidents les plus fréquents, elles sont encore dans l'erreur. Par ordre d'importance, elles citent les chutes, les brûlures, les intoxications (qui ont tué pas moins de 1376 personnes en 2008) et les noyades en dernier lieu, alors même qu'il s'agit de la première cause de décès chez les moins de 25 ans.

Par ailleurs, la perception des lieux dangereux est également éloignée de la réalité. Alors que le logement concentre la majorité des risques, 22 % pensent qu'aucune des pièces de la maison ne représente potentiellement un danger. Seule note positive, les Français identifient bien la cuisine comme le lieu de la maison le moins sûr.
Mais ils sous-estiment dans le même temps les risques dans certaines autres pièces. Ils citent ainsi comme zones de danger la salle de bains (39%), puis le garage (27 %), le jardin (16 %) et enfin le salon (7 %) alors que ce dernier est justement à haut risque, car 21% des accidents s'y produisent.
Conclusion des auteurs de l'étude, une meilleure connaissance des dangers permettrait d'éviter de nombreux accidents de la vie courante. Alerter ses enfants sur les risques, ou encore sécuriser sa maison ou sa piscine font partie des  recommandations bien connues mais toujours ignorées, souligne l'étude.

 

Enfin, l'enquête rapporte que près d'un Français sur cinq ne connaît pas le numéro d'appel des pompiers et un sur quatre ignore comment contacter la police ou le Samu. De quoi être parfaitement inefficace, pourtant, dans ces situations d'urgence, chaque seconde compte pour sauver une vie. Alors, petite piqûre de rappel, si vous êtes victime d'un accident de la vie courante, composez le 15 pour le SAMU, le 18 pour les pompiers, ou le 01 40 05 48 48 pour le Centres anti-poisons.

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité