• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Scandale en Afrique du Sud

Afrique du Sud : des femmes porteuses du VIH ont subi des stérilisations forcées

Une cinquantaine de femmes ont été stérilisée après un accouchement, sans en être clairement informées au préalable. 

Afrique du Sud : des femmes porteuses du VIH ont subi des stérilisations forcées Jarun011/iStock

  • Publié le 25.02.2020 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L’Afrique du Sud est secoué par une enquête. Lancée en 2015 par deux organisations de défense des droits des femmes, elle révèle qu’une cinquantaine de femme ont été stérilisée sans en avoir été clairement informée au préalable. Elles étaient toutes atteintes du sida.

La pression de certains soignants 

La Commission pour l’égalité des sexes en Afrique du Sud a réuni les témoignages de 48 femmes, stérilisées entre 2002 et 2015, lors d’accouchement par césarienne. “Alors qu'elles étaient sur le point d'accoucher (...) elles ont été contraintes ou forcées de signer des formulaires dont elles ont appris par la suite qu'il s'agissait de formulaires de consentement permettant par divers moyens à l'hôpital de les stériliser”, précise le rapport émis par l’organisation. Plusieurs de ces femmes auraient été menacées par le personnel hospitalier : si elles ne signaient pas le document, elles n'auraient pas de soins médicaux. Le rapport précise que certaines femmes ont confié avoir reçu le formulaire alors qu’elles étaient dans un moment de “douleur extrême”, qui les empêchait de comprendre clairement le contenu de ces documents. 

Des violations graves des droits humains 

Beaucoup ont souffert de dépression ensuite, certaines ont été abandonnées par leur mari à cause de leur infertilité. L’une de ces femmes a expliqué qu’elle n’a découvert que quelques années plus tard ce qui lui était arrivé. En consultant un médecin au sujet de son infertilité récente, elle a appris qu’une de ses trompes de Fallope avait été sectionnée.

Une autre de ces femmes a interrogé son infirmière : “Pourquoi signer ce formulaire ?” La soignante lui a répondu : “Vous les gens porteurs du VIH vous ne vous posez pas de questions quand vous faites des bébés. Pourquoi posez-vous des questions maintenant, vous devriez être stérilisés, les personnes vivant avec le VIH, vous aimez faire des bébés, et ça nous ennuie. Signez les formulaires, partez.” Pour la Commission de l’égalité des sexes, il s’agit de “violations graves des droits humains” et de “traitements dégradants”. Des plaintes ont été déposées par les victimes. 

D'après l'ONUSIDA, plus de 7 millions de Sud-Africains vivaient avec le VIH en 2018. 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité