Publicité

QUESTION D'ACTU

Record du monde

Un Japonais de 112 ans devient doyen masculin de l’humanité

Chitetsu Watanabe, un Japonais de 112 ans, s’est vu décerner le mercredi 12 février le titre de nouveau doyen masculin de l’humanité par le Guinness des records.

Un Japonais de 112 ans devient doyen masculin de l’humanité guinnessworldrecords.com

  • Publié le 13.02.2020 à 19h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Il dit que son secret est “de ne pas se mettre en colère et garder le sourire”. À 112 ans, le Japonais Chitetsu Watanabe est devenu le doyen masculin de l’humanité. Titre qu’il a officiellement reçu le mercredi 12 février par le Guinness des records. Coté féminin, c’est également une Japonaise qui détient le record: Kane Tanaka, aujourd’hui âgée de 117 ans! Chitetsu Watanabe est né le 5 mars 1907 à Niigata, dans le nord-ouest du Japon. Il y réside toujours, dans une maison de retraite.

Le Japon, pays de centenaires

Ce n’est pas la première fois que des Japonais deviennent les doyens de l’humanité. C’est même assez courant. Le précédent record appartenait d’ailleurs à un Japonais, Masazo Nonaka, décédé le mois dernier à 112 ans et 266 jours. Le record absolu de longévité masculine est également celui d’un compatriote: Jiroemon Kimura, décédé en 2013 peu après son 116e anniversaire. Le Japon a l’une des espérances de vie les plus élevées au monde. Ainsi, plus de 70 000 centenaires vivent dans le pays, sur une population d’environ 126 millions d’habitants.

De bonnes habitudes et une prédisposition génétique

L’alimentation, la génétique et le mode de vie expliquent ce phénomène. En effet, le régime japonais, riche en sucres lents (riz, poissons crus), protège des maladies cardiovasculaires. De plus, les Japonais pratiquent plus d’activité physique, d’étirements, de méditation… ce qui fait considérablement diminuer leur stress. On parle également d’une prédisposition génétique chez les Japonais. Ils sont effectivement moins victimes d’infarctus ou autres problèmes cardiovasculaires. Enfin, les personnes âgées sont valorisées et protégées dans le pays, que ce soit au sein de la famille mais également par les entreprises, qui développent plus de robots pour les aider au quotidien par exemple.

Y’a-t-il une limite à la longévité ?

Actuellement en France, la moyenne de l’espérance de vie est de 82,6 ans. Si l’Hexagone est à la dixième place des pays où l’ont vit le plus longtemps, la progression de l’espérance de vie ralentit depuis 2011. Le tabagisme, l’alcool, la mauvaise alimentation et la pollution semblent être en cause. En 2017, des chercheurs néerlandais ont publié une étude dans laquelle ils établissent une limite à la longévité: elle serait de 115,7 ans pour les femmes et de 114,1 ans pour les hommes. Un âge maximal qui n’a pas bougé entre 1986 et 2015 selon eux. Toutefois, d’autres chercheurs se montrent plus optimistes.

Vivre 100 ans, une éventualité “complètement farfelue” dans le passé

Ainsi, des scientifiques de l’université McGill (Canada), ont analysé les données démographiques sur les centenaires de quatre pays (Japon, Etats-Unis, Royaume-Uni et France). Pour eux, aucune durée maximale de vie ne peut être mise en évidence. “Nous ignorons l'âge maximal que peut atteindre l'être humain. Si l'on extrapole à partir des données historiques d'espérance de vie maximale et moyenne dont on dispose, celles-ci pourraient encore augmenter bien longtemps, précisait alors Siegfried Hekimi, l'un des chercheurs de l’étude. Il y a 300 ans, les gens mouraient souvent dans la fleur de l'âge. Si on leur avait dit qu'un jour la plupart des êtres humains pourraient espérer souffler leurs cent bougies, l'éventualité leur aurait parue complètement farfelue!”

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité