• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

La chronique du Docteur Lemoine

Le triplé gagnant de l’exercice physique : marche, vélo et natation

Peu importe l’activité physique, à condition qu’elle soit effectuée au moins 3 fois par semaine, prolongée (45 minutes mini), sans douleur ou essoufflement. 

Le triplé gagnant de l’exercice physique : marche, vélo et natation Lammeyer / iStock

  • Publié le 05.01.2020 à 07h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L’exercice physique naturel de tous les bipèdes est la marche qui leur a permis de se déplacer. C’est une activité très douce pour les articulations, à la différence de la course à pied. Une notion facile à comprendre. Lorsque l’on court, en fonction de l’intensité de cette course, les membres inférieurs supportent une contrainte et des chocs représentant de 2 à 4 fois le poids du corps. A titre de comparaison, la marche à pied n’oppose une contrainte que de 1,5 fois le poids du corps.

L’essentiel est de marcher le plus rapidement possible, sans provoquer ni douleur ni essoufflement. L’idéal est de s’aider d’un podomètre (ou d’une application adéquate sur votre Smartphone) et d’un cardio fréquencemètre, pour augmenter chaque jour, si possible, la durée et surtout, la distance. Tous les moyens sont bons pour marcher : objectifs de promenade (et pendant la marche, même rapide, la conversation doit toujours rester possible, ce qui est la meilleure méthode pour contrôler l’essoufflement), marche nordique avec des bâtons, tapis en salle de sport…

Pour ceux qui sont en surpoids important, le retentissement sur les articulations milite pour la pratique d’une activité physique en « apesanteur relative ». C’est le domaine de prédilection du vélo. Les conditions météorologiques, de circulation, ou les risques de chute peuvent parfaitement être évités par la pratique en intérieur, sur un vélo destiné à cette fonction ou tout simplement, avec un vélo de route, sur un home trainer dont les premiers modèles coûtent moins de 50 euros.

Pédaler, de plus en plus vite et de plus en plus énergiquement, grâce aux compteurs que possèdent en série ces vélos d’appartement, peut alors se faire devant un écran de télévision, ce qui permet de conserver les habitudes de sédentaire invétéré !

Pourtant, la marche ou le vélo ne sont pas les exercices physiques favoris des médecins, comme on pourrait le croire, mais la natation ! Ce n’est pas la plus aisée des activités physiques, mais l’effort est doux et suffisamment efficace. On sait aussi que le poids de notre corps – depuis qu’Archimède a retrouvé son savon – est porté par le liquide. C’est une activité qui, un peu plus que la bicyclette, se pratique en apesanteur. Il est donc excellent pour ceux qui souffrent de surpoids ou d’articulations douloureuses… Avec peu de contre-indications, surtout si l’eau est chaude. Sauf qu’il faut savoir nager et surtout ne pas avoir peur de l’eau ! On pourrait penser que cela n’est le cas que chez les gens âgés, mais si les Français restent de piètres nageurs alors que les piscines fleurissent dans notre pays, c’est probablement que nous sommes un peuple aquaphobe.

Autre activité qui ne conjugue pratiquement que des avantages : l’aviron et son application en intérieur, le cyclorameur. Là encore, la popularité reste pourtant minime.

Enfin, peu importe l’activité physique, à condition qu’elle soit quotidienne, suffisamment prolongée et surtout qu’elle se pratique sans douleur ou essoufflement.

Abonnez vous aux chroniques du Dr Jean-François Lemoine
@DrLemoine

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité