Publicité

QUESTION D'ACTU

Effets secondaires

Suicides, overdoses, accidents de la route : les dangers des gabapentinoïdes

Les gabapentinoïdes sont des médicaments couramment utilisés pour l'épilepsie, les douleurs nerveuses et les troubles anxieux. 

Suicides, overdoses, accidents de la route : les dangers des gabapentinoïdes kaipong / istock.

  • Publié 14.06.2019 à 08h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Les gabapentinoïdes – des médicaments utilisés pour l'épilepsie, les douleurs nerveuses et les troubles anxieux - sont associés à un risque accru de comportement suicidaire, d’overdose et d’accidents de la route, selon une nouvelle recherche publiée par le BMJ. Les risques sont plus élevés chez les jeunes de 15 à 24 ans, notamment à cause de la surconsommation d’alcool et de drogue. Jusqu’ici, les données sur les effets secondaires de ces médicaments étaient contradictoires et coutermistes.

Troubles de la coordination

Les prescriptions de ces médicaments ont fortement augmenté ces dernières années, les gabapentinoïdes figurant désormais parmi les 15 traitements les plus vendus dans le monde. Mais le fait que ces substances soient également utilisées comme substituts d'opioïdes ou à des fins récréatives a aussi donné lieu à des restrictions dans plusieurs pays, dont le Royaume-Uni.

Les dossiers médicaux de 191 973 personnes à qui on a prescrit de la prégabaline ou de la gabapentine ont été analysés. Le but était "d’examiner les associations entre les gabapentinoïdes et les effets indésirables liés aux troubles de la coordination (blessures à la tête ou au corps, accidents ou infractions de la route), à la santé mentale (comportement suicidaire, overdoses non intentionnelles) et à la criminalité".

10 026 comportements suicidaires ou suicides

Pendant les périodes de traitement, les participants présentaient un risque accru de comportement suicidaire ou de décès par suicide de 26%, un risque accru d’overdose de 24%, un risque accru de blessure à la tête ou au corps de 22% et un risque accru d'infractions routières de 13%. L’association des gabapentinoïdes avec les crimes violents était moins nette.

10 026 participants (5,2%) ont eu un comportement suicidaire ou sont décédés par suicide, 17 144 (8,9%) ont fait une overdose, 12 070 (6,3%) ont été victimes d'un accident de la circulation ou ont commis une infraction, 70 522 (36,7%) ont été blessés à la tête ou au corps et 7984 (4,1%) ont été arrêtés pour crime violent. Les potentielles interactions des médicaments avec l’alcool ou la drogue n’ont pas été prises en compte.

Derek Tracy, psychiatre consultant au Queen Mary's Hospital de Londres, affirme dans un éditorial que cette étude fournit "des données solides pour informer les patients sur les risques associés au traitement", même si les gabapentinoïdes "demeurent une option thérapeutique précieuse pour de nombreuses personnes".


Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité