Publicité

QUESTION D'ACTU

Solidarité erronée

Cancer : préoccupés pour leur pouvoir d'achat, les Français donnent moins

La Ligue contre le cancer s'inquiète de la baisse conséquente des dons qui lui parviennent et de l'impact que cela aura sur ses recherches et ses actions auprès des malades.  

Cancer : préoccupés pour leur pouvoir d'achat, les Français donnent moins Frantab /istock

  • Publié 30.12.2018 à 12h26
  • |
  • |
  • |
  • |


Créée en 1918, la Ligue contre le cancer est une association loi 1901 reconnue d’utilité publique qui, grâce à la générosité du public, finance et initie des projets de recherche en oncologie, informe, sensibilise et améliore la vie des patients - environ 6 millions d’euros sont consacrés au social chaque année.

Mais dernièrement, l'association a observé une baisse de générosité de la part de ses donateurs. En cause ? Selon son directeur de la communication, Christophe Leroux, "les incertitudes fiscales et les attermoiements sur le prélèvement à la source en septembre". De même, ajoutait-il récemment sur France info, "il y a eu les mouvements sociaux, la hausse de la CSG, le climat de défiance et bien entendu, la crise du pouvoir d'achat, avec une nette baisse depuis le début du mouvement des gilets jaunes". Un combo auquel s'joutent les fêtes de fin d'années qui monopolisent l'attention et les finances des Français. 

Près de 400 000 nouveaux cas chaque année en France

Selon Christophe Leroux également, le cancer intéresse "moins qu'avant". "C'est dû aux réussites dans la lutte, puisqu'on guérit 60% des cancers, mais malheureusement il reste encore beaucoup à faire", rappelle-t-il. En effet, le cancer est la deuxième cause de mortalité dans le monde après les maladies cardiovasculaires et la première en France. En 2017, 399 500 nouveaux cas ont été diagnostiqués dans notre pays, soit 214 000 chez les hommes et 185 500 chez les femmes. Sans oublier qu'environ 2 550 de ces nouveaux cas annuels ont été recensés chez les enfants et les jeunes, soit 1 750 chez les moins de 15 ans et 800 chez les adolescents de 15 à 19 ans. 

2000 familles impactées

Que va engendrer cette baisse des dons pour l'association ? "Ce sont 36 jeunes chercheurs qui ne seront plus soutenus, 15 équipes d'excellence labellisées qui ne seront peut-être pas soutenues, 2 000 familles qui ne pourront peut-être pas bénéficier des aides de la Ligue alors qu'elles sont précarisées par le cancer. Ça pourrait être 20 000 enfants qui ne seraient pas sensibilisés aux facteurs de risques". Christophe Roux rappelle qu'une baisse de dons aussi importante peut avoir un impact négatif très concret et appelle les généreux à faire don de quelques deniers pour éviter le pire. 

"Malheureusement, le cancer ne connaît pas la trêve de fin d'année et se moque des incertitudes fiscales, conclut-il. Donc si on peut continuer à aider, avec ses moyens, autant que possible, ça permettra de maintenir les activités extrêmement sérieuses que mène la Ligue contre le cancer pour les malades et pour la recherche". Pour faire un don, cliquez ici.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité