Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychologie

Comment reconnaître le harcèlement sexuel au travail ?

La définition du harcèlement sexuel au travail peut paraître floue, elle est pourtant très claire pour la loi.

Comment reconnaître le harcèlement sexuel au travail ? thodonal / istock

  • Publié 24.12.2018 à 14h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Le harcèlement sexuel sur le lieu de travail est un délit passible de sanctions pénales. Il peut concerner à la fois les relations entre collègues de travail, ou entre les salariés et les supérieurs hiérarchiques. Le code du travail prévoit d'ailleurs des dispositions spécifiques en plus du code pénal.

Qu'est-ce qui peut être qualifié de d'harcèlement sexuel ?

La définition du harcèlement sexuel a beaucoup évolué ces dernières années. Un seul épisode peut suffire dans certains cas pour porter plainte. Il peut s'agir par exemple de n'importe quel comportement de la part d'une personne en lien avec le travail parmi des questions sur sa vie sexuelle, des blagues sexuelles ou salaces, des dessins ou photos sexuellement explicites, des lettres, emails ou appels téléphoniques de nature sexuelle, des sifflements ou remarques sur le physique, des sons ou comportements suggérant une activité sexuelle, des insultes, regards offensant sur les parties intimes, menaces, des contacts corporels non souhaités ou encore une agression sexuelle, un viol.

Que dit la loi ?

L'auteur d'un harcèlement sexuel commet un délit et encourt 2 ans de prison et 30000 € d'amende, sans compte les dommages et intérêts pour sa victime.

Pour faire valoir ses droits et dénoncer son agresseur, la victime doit porter plainte dans les 6 ans qui suivent le dernier acte de harcèlement sexuel, faute de quoi sa plainte sera classée sans suite.

Dans le cadre du travail, la loi prévoit que l'employeur puisse prendre des sanctions disciplinaires à l'encontre de l’harceleur, pouvant aller jusqu'au licenciement. À l'inverse, aucun salarié (victime ou témoin) ne peut être licencié ou faire l'objet de mesures discriminatoires pour avoir subi ou refuser de subir des faits de harcèlement sexuel.

Que faire pour dénoncer son harceleur ? 

Dénoncer son harceleur est loin d'être facile, c'est pourquoi il ne faut pas hésiter à réunir tous les éléments de preuves possibles (témoignages, arrêts de travail, email, lettres, messages, photos...)

Se faire aider par une association de victime, un avocat, ou encore un syndicat est essentiel pour dénoncer son harceleur et briser le silence.

En savoir plus avez le livre de Béatrice Marra : "Harcèlement sexuel au bureau - moi, je témoigne", Edition Broché.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité