Publicité

QUESTION D'ACTU

"Charge mentale pédiatrie"

Une interne en pédiatrie dénonce le manque d'implication des pères

Une interne aux urgences pédiatriques a lancé un compte Twitter intitulé "Charge mentale pédiatrie", pour dénoncer le manque d'implication des pères concernant la santé de leur enfant.

Une interne en pédiatrie dénonce le manque d'implication des pères grinvalds / istock

  • Publié 13.11.2018 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


En terme d’égalité homme-femme, le constat de Mathilde, interne aux urgences pédiatriques en région parisienne, est atterrant. Sur son compte Twitter intitulé "Charge mentale pédiatrie", les anecdotes qu’elle relaye sur les pères et leur enfant sont consternantes.

Alors que son bébé de sept jours vient de faire caca, le père qui le portait le passe aussitôt à la maman. Voici le dialogue qui s’en suit selon l'interne :

"- Mathilde : Pourquoi vous ne le gardez pas ?

- Lui : Pour ne pas avoir de caca sur moi.

- Mathilde : Mais sur votre femme c’est pas gênant ?".

"Je sais pas faire, c’est ma femme qui fait"

Relevons encore cette discussion surréaliste, qui se déroule à quatre heures du matin entre un papa et la jeune médecin :

"- Mathilde : Vous ne faites pas les lavages de nez ?
- Lui : Je ne sais pas faire, c’est ma femme qui fait.
- Mathilde : En 18 mois vous n'avez jamais appris ??
- Lui : Bah quand je le fais, il pleure.
- Mathilde : Et pas avec votre femme ?
- Lui : Bah si mais bon."

"Je suis rentrée de garde et le lendemain, j'ai lancé ce compte Twitter pour ne pas m'énerver toute seule", raconte Mathilde au Huffington Post. Ses collègues et les infirmiers alimentent aussi le compte. "Lors d'une journée classique aux urgences, de 8h à 20h, nous avons au moins un récit de ce type, un papa qui oublie le carnet de santé de son enfant, ou qui préfère attendre que la maman soit là...", se désole-t-elle encore. 

Tâches domestiques

"Ce qu'il faudrait vraiment, c'est l'allongement du congé paternité. La plupart de ces pères ne sont pas de mauvaise volonté, ils n'ont simplement eu qu'onze jours auprès de leur enfant", indique-t-elle encore. Seulement voilà, rappelons qu’encore aujourd’hui, les femmes consacrent 3h26 par jour aux tâches domestiques contre 2h pour les hommes. Sachant qu’évidemment, les femmes font toujours les tâches domestiques les moins gratifiantes : course, cuisine, ménage, soins aux enfants.

Et les progrès en la matière sont plus que lents : "en onze ans, le temps moyen journalier consacré par les femmes au travail domestique a baissé de 22 minutes, passant de 3h48 en 1999 à 3h26. Celui des hommes a augmenté d’une minute, de 1h59 à 2h", peut-on lire sur l'Observatoire des inégalités

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité