Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévenir les épidémies

Des infirmiers pour une amélioration de la couverture vaccinale

Etendre la couverture vaccinale pour mieux combattre les épidémies : tel est l’objectif des pouvoirs publics. Pour l’Ordre national des infirmiers, leur profession peut jouer un rôle dans cette amélioration. 

Des infirmiers pour une amélioration de la couverture vaccinale Foremniakowski/iStock

  • Publié 09.11.2018 à 16h09
  • |
  • |
  • |
  • |


La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a démarré le 6 octobre dernier et dure jusqu’au 31 janvier. D’après le Ministère de la santé, la grippe est une menace pour 12 millions de personnes : chez un individu fragile, les complications peuvent être dangereuses voire conduire au décès.

Le vaccin n’est pas une obligation, mais il est recommandé pour certaines personnes. En France, onze vaccins sont obligatoires depuis le 1er janvier 2018, trois ont été ajoutés à la liste précédente. L’élargissement de la couverture vaccinale est un objectif du ministère de la Santé pour lutter contre les épidémies, car la situation en France peut encore être améliorée. 

Une couverture vaccinale insuffisante

"Pour la rougeole et la rubéole, la couverture vaccinale est de 90 % pour la première dose et 80 % pour la seconde alors qu’elle doit être de 95 % pour les deux doses afin d'interrompre la circulation du virus. Cela a entraîné des épidémies dans les années 2009, 2012 et 2018, avec des décès", constate Daniel Levy-Bruhl de la Direction des maladies infectieuses à Santé publique France  dans un article du site ActuSoins.

L’amélioration de la couverture vaccinale était l’objet d’un plan du Ministère de la santé entre 2012 et 2017, car de plus en plus de Français sont sceptiques et refusent les vaccins. Un quart de la population environ considère que ces derniers ne sont pas efficaces. Ne pas faire vacciner son enfant est puni par la loi : la peine peut aller jusqu'à six mois de prison et 3750 euros d’amende. 

Renforcer le rôle des infirmiers 

Le 7 novembre, l’Ordre national des infirmiers (Oni) s’est rassemblé pour une session de conférences autour de l’amélioration de la couverture vaccinale. Le président de l’Oni, Patrick Chamboredon, est en faveur d’une modification du rôle des infirmiers : "Pourquoi ne pas (…) étendre la population pouvant être vaccinée par les infirmiers". Il s’appuie sur les exemples d’autres pays, comme l’Espagne ou le Québec, où les infirmiers sont les "maîtres de la vaccination".

L’amélioration de la couverture vaccinale passe aussi par les professionnels de santé eux-mêmes, le 18 octobre, une charte a été signée par le Ministère de la Santé et sept ordres de la santé, pour encourager ces professionnels à se faire vacciner, pour se protéger eux et leurs patients. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité