Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude scientifique

Prudence, les produits ménagers sont aussi toxiques que le tabac pour les poumons

Selon une étude norvégienne menée sur près de 20 ans, l'utilisation régulière de produits ménagers contenant des substances chimiques sur le long terme, serait aussi nocive que le tabac pour les poumons. 

Prudence, les produits ménagers sont aussi toxiques que le tabac pour les poumons vladans /Epictura

  • Publié 11.07.2018 à 15h11
  • |
  • |
  • |
  • |


Des chercheurs de l'université de Bergen, en Norvège ont démontré dans une étude que l'utilisation des produits ménagers est nocif pour les fonctions pulmonaires. Leur recherche a été publiée dans l'American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine. 

Les chercheurs ont suivi 6230 personnes, âgées d'une trentaine d'années pendant 20 ans. Au cours de cette période, les participants ont passé des tests permettant d’évaluer leurs capacités pulmonaires. Mais au moment d’expirer dans le spiromètre, les personnes coutumières du ménage ont montré qu'elles avaient le souffle de plus en plus court.

L'équivalent de 20 paquets de cigarettes 

Plus précisément, les personnes exerçant comme agent de nettoyage et celles déclarant avoir l'habitude d’effectuer les tâches ménagères à leur domicile – soit 93% des femmes de l’étude - étaient les plus concernées. Les auteurs ont ensuite comparé la diminution des capacités respiratoires à celles d’un fumeur régulier ayant consommé un peu moins d’un paquet par jour pendant vingt ans. Selon eux, l'utilisation quotidienne de ces produits équivaut à fumer 20 paquets de cigarettes par an. 

"Les tâches de nettoyage peuvent impliquer une exposition à des agents chimiques ayant des effets nocifs potentiels sur le système respiratoire, avec un risque accru d'asthme. Des problèmes respiratoires chez les nettoyeurs professionnels et chez les personnes nettoyant à domicile ont été mis en exergue" écrivent les auteurs. "Nous craignons que de tels produits chimiques, en causant régulièrement des dommages aux voies respiratoires, jour après jour et année après année, puissent accélérer le taux de déclin de la fonction pulmonaire qui survient avec l'âge".

Cette étude démontre également que les femmes qui faisaient le ménage chez elles étaient plus sujettes à développer de l'asthme (12,3 %), ainsi que celles qui en font leur travail (13,7 %) par rapport à celles qui n'utilisent pas ces produits (9,6 %). Aucun de ces effets délétères n'a été constaté chez les hommes, même chez les agents d'entretien. Il est probable que ces résultats aient été biaisés par certains facteurs (IMC, tabagisme...).  

Comment nettoyer en toute sécurité ?

L’entretien d’une maison ne nécessite pas l’arsenal impressionnant dont on a coutume de se doter. Les sprays assainissants, désodorisants et autres anti-acariens sont riches en composés organiques volatils, comme le rappelait il y a peu le magazine 60 Millions de consommateurs. Certains produits ménagers sont des concentrés chimiques qui devraient être réservés à des zones très sales ou à risque, comme les usines ou les hôpitaux et non à votre domicile. Dans ces liquides, il y a en effet trop de corrositfs, d'irritants et d'allergènes. Pour limiter la pollution intérieure, mieux vaut faire simple. "De l’eau et des chiffons en microfibre suffisent amplement à la plupart des usages", conseille Cecile Svanes.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité