Publicité

QUESTION D'ACTU

60 Millions de Consommateurs

Détergents : 21 produits nocifs pour notre santé

60 millions a décortiqué les ingrédients des produits détergents que nous utilisons pour récurer cuisine, salle de bain, toilettes. 4 familles de substances nocives sont identifiées.

Détergents : 21 produits nocifs pour notre santé Murdocksimages

  • Publié 30.08.2016 à 08h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Le magazine 60 Millions de Consommateurs a décortiqué les ingrédients de 77 produits d'entretien pour la maison en vente dans les grandes (et plus petites surfaces). Et le constat est édifiant.
Certains sont des concentrés chimiques qui devraient être réservés à des zones très sales ou à risque, comme les usines ou les hôpitaux. Dans ces liquides, il y a en effet trop de corrositfs, d'irritants et d'allergènes. Les enquêteurs publient une revue de détail des substances nocives du point de vue sanitaire.

Désinfectez avec du vinaigre d'alcool 

« Elimine 99 % des bactéries » de vos cuisines, salles de bain, toilettes et sols. Cette formule est utilisée par bon nombre de fabricants de désinfectants. Or leur usage régulier peut faire émerger des micro-organismes qui résistent aux antibiotiques. C'est le cas du benzalkonium chloride (ou benzalkonium chlorure)  qui pourrait diminuer l'efficacité de la ciprofloxacine et de la gentamicine. L'autre molécule à éviter est le didecyldimonium chloride (ou didécyl-méthylammonium chloride).

Par ailleurs, plus les bactéries, germes et virus sont éliminés de nos intérieurs, moins notre système immunitaire combat certaines maladies. 60 Millions fait ainsi remarquer que « ce n'est pas le hasard si les désinfectants sont interdits dans le cahier des charges "produits d'entretien" de l'Ecolabel européen ». Pour toutes ces raisons, le vinaigre d'alcool reste l'option la plus sûre, concluent ces journalistes.

Des allergènes parfois mortels 

L'autre menace vient des allergènes (MIT, BIT, phénoxyéthanol...). Contenus dans des produits qui promettent des tornades de propreté et de fraîcheur, à l'eucalyptus par exemple, ils sont présents dans quasi tous les types de détergents. « La survenue d’une allergie de contact dépend de la fréquence d’utilisation, mais aussi de la dose, qui accroît le risque, décrypte Jean- François Fontaine, président de la Société française d’allergologie. Mais quand la personne est sensibilisée, la dose compte peu ».

Et le pire, c'est que dans ce cas, elle réagira immédiatement et à chaque fois qu’elle croise la ou les substances allergisantes. Avec des rhinites, de l'asthme, et de l'eczéma.
Jusqu’au pire parfois, des œdèmes pouvant être mortels. Ainsi, certains allergènes figurent obligatoirement sur l'étiquette, c’est le cas des conservateurs, dont ceux de la famille des isothiazolinones, à l’origine d’une forte hausse des allergies ces dernières années (23 références sur les 77 étudiées en contiennent).

Mieux vaut se protéger des corrosifs 

« Surpuissants » ou « actifs sans frotter », un corrosif est certes efficace pour dissoudre le tartre ou la saleté, mais l’inhalation de vapeurs ou l’exposition à des éclaboussures ont un effet toxique rapide et potentiellement très grave sur la peau, pour les yeux et pour les voies respiratoires. Des accidents domestiques handicapent des personnes à vie.

Conséquence, en présence de telles substances (acide chlorhydrique ou de l'acide formique), il faut soit prendre de grandes précautions d’usage (gants et lunettes spéciales de protection obligatoires), soit bannir de placards ces produits détartrants. Au revoir donc l’acide chlorhydrique (repéré dans cinq produits pour les W.-C.), l’acide formique (trois produits pour les W.-C.), l’éthanolamine (six références cuisine-salle de bains et multi-usages) et le sodium hydroxide, et la célèbre soude caustique (quatre produits dans toutes les familles)...

Résultat, sur les soixante-dix-sept détergents passés au crible, seuls 15 sont recommandés et 21 sont à proscrire. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité