Publicité

QUESTION D'ACTU

Cancer du sein triple négatif

Cancer du sein : la biopsie liquide permet de suivre le traitement et prédire les risques d'évolution

Une nouvelle étude démontre en quoi la biopsie liquide, un outil de diagnostic par prélèvement sanguin, permet de prédire l’évolution du cancer du sein triple négatif métastatique. Une chance d’adapter au mieux le traitement et de diminuer les risques de décès pour ce type de cancer difficile à traiter. 

Cancer du sein : la biopsie liquide permet de suivre le traitement et prédire les risques d'évolution Gbh007/ Epictura

  • Publié 19.02.2018 à 17h20
  • |
  • |
  • |
  • |


Le cancer du sein triple négatif fait partie des plus difficiles à traiter. Aucun marqueur à la surface des cellules cancéreuses ne répond à une thérapie ciblée. Conséquence: les chances de survie sont réduites pour les malades. 

Une nouvelle étude publiée par une équipe de recherche de l’Ohio State University Comprehensive Cancer Center, aux Etats-Unis, démontre en quoi la biopsie liquide, l'analyse de l'ADN tumoral circulant dans le sang, permet de mieux cerner le cancer et de prédire les risques en cas de cancer du sein triple négatif métastatique. Les résultats sont publiés dans l’édition papier du Journal of Clinical Oncology. 

La biopsie liquide, c’est quoi ?  

C’est un outil de diagnostic qui se fait par prélèvement (de sang, de liquide rachidien cérébral ou de salive). Grâce à la biopsie liquide, les médecins obtiennent des informations sur l'ADN tumoral circulant qu'ils recueillent le plus souvent avec une simple prise de sang et qu'ils peuvent ainsi analyser.

En l'analysant, ils peuvent connaître des informations utiles au suivi du traitement du cancer : le stade du cancer, les mutations des cellules cancéreuses, les risques que le cancer résiste aux traitements.... 

Une technique personnalisée 

Les chercheurs ont examiné les échantillons de sang de 164 femmes atteintes d’un cancer du sein triple négatif métastatique. Pour analyser l’ADN tumoral circulant, ils ont utilisé une technique de biopsie liquide qu’ils ont eux-mêmes développée et personnalisée. 

Cette dernière permettait de distinguer les niveaux d’ADN des cellules cancéreuses et des cellules saines.

10% d’ADN tumoral et moins de chances de survie  

Les scientifiques américains ont découvert que 64% des patientes atteintes d’un cancer du sein triple négatif métastatique, avaient plus de 10% d’ADN tumoral dans le sang. Ce seuil était aussi corrélé avec de faibles chances de survie. 

"Les résultats de notre équipe - et d’autres obtenus grâce à la biopsie liquide - pourraient améliorer la façon dont nous suivons la maladie et traitons nos patients en clinique", explique Heather Parsons, co-auteure de l’étude. La biopsie liquide constitue donc un espoir de développement de traitement ciblé, pour soigner au mieux le cancer du sein triple négatif métastatique. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité