Publicité

QUESTION D'ACTU

BMJ Case Reports

Un homme intoxiqué au cyanure avec des noyaux d’abricots

Un homme a consommé un complément alimentaire artisanal à base d’extraits de noyaux d’abricots. Il présente des taux élevés de cyanure dans l’organisme.

 Un homme intoxiqué au cyanure avec des noyaux d’abricots Valentyn_Volkov

  • Publié 12.09.2017 à 16h41
  • |
  • |
  • |
  • |


Certains compléments alimentaires sont à proscrire… Il en va ainsi de ceux que l’on tient responsables de l’intoxication au cyanure d’un homme de 67 ans. Le BMJ Case Reports se fait l’écho d’un cas clinique lié à la consommation d’extraits de noyaux d’abricots, qui aurait pu être d’issue fatale.

Le cas d’intoxication s’est révélé au cours d’une opération chirurgicale de routine. Les équipes ont réalisé que le patient avait des taux anormaux d’oxygène dans le corps (hypoxie), alors qu’il était sous anesthésie générale. Des tests sanguins ont permis de déterminer des taux élevés de cyanure dans son organisme.

25 fois les taux d'imprégnation

Une fois réveillé, l’homme a expliqué qu’il avait ingéré des extraits de noyaux d’abricots. Une mixture préparée par ses soins, qu’il a consommée chaque jour au cours des cinq derrières années en complément alimentaire. Avec cela, il prenait également trois comprimés de Novodalin, un complément à base d’herbes et de noyaux de fruits.

Les noyaux d’abricots contiennent du cyanure, expliquent les médecins. Avec, en outre, le complément alimentaire, l’homme était exposé à environ 17,32 milligrammes de cyanure chaque jour, ce qui élève les taux de cyanure dans le sang à des proportions considérables : 25 fois le taux acceptable.

Les noyaux sont dangereux

Les médecins précisent que l’homme a été informé des dangers liés à son régime, mais il a préféré le poursuivre. Cela pourrait s’avérer périlleux… Récemment, un Britannique est passé tout près de la mort, après avoir consommé des cerises avec leur noyau – qu’il a par ailleurs mâchés. Le jeune homme a été pris de violents symptômes et a été hospitalisé en urgence.

Les noyaux de cerises contiennent en effet de l’amygdaline, qui, une fois, ingérée peut se transformer en acide cyanhydrique, toxique pour l’être humain Les cerises ne sont pas les seuls fruits à risque : prunes, pêches, amandes amères, pommes ou encore abricots recèlent de l’amygdaline.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité