Publicité

QUESTION D'ACTU

Présidentielle 2017

Tabac : Benoît Hamon prône 15 % d'augmentation par an

Le candidat socialiste préconise une augmentation significative du prix du tabac de 15 % par an. 

Tabac : Benoît Hamon prône 15 % d'augmentation par an infina/epictura

  • Publié 03.04.2017 à 12h55
  • |
  • |
  • |
  • |


Une chose est sûre, en matière de santé, tous les candidats à la Présidentielle de 2017 font de la prévention un axe majeur de leur campagne. C'est avec elle que tous espèrent améliorer la santé des Français et, au passage, faire des économies substantielles.

Dans ce domaine, une priorité fait l'objet de beaucoup de discussions : la lutte contre le tabagisme. Les experts semblent unanimes :  l'augmentation du prix du tabac est la mesure la plus efficace.  A la veille du débat télévisé organisé entre les onze candidats sur CNews et BFM,  voici une revue des différentes propositions des challengers.

 

Benoît Hamon le plus radical 

Benoît Hamon s'est notamment distingué en la matière. Sur le plateau de Pourquoidocteur, son porte-parole santé Alfred Spira,  a jugé qu'augmenter le prix du tabac de 2-3 % n'est pas suffisant. « Il faut des augmentations massives », a-t-il suggéré. D'après l'épidémiologiste, lorsqu'on se contente d'augmenter de 10 % le prix du paquet, « cela a un effet immédiat sur la consommation de 4 %,  puis ensuite celle-ci recommence à augmenter ». 

Pour le candidat Hamon,les augmentations devront donc se faire par pallier Et Alfred Spira précise : « nous préconisons des hausses de paliers de 15 % par an ».

Emmanuel Macron pour un paquet à 10 euros 

De son côté, Emmanuel Macron propose d'amener le prix du paquet de cigarettes à la barre symbolique des 10 euros (contre 7 euros environ aujourd’hui). « J’y suis tout à fait prêt », a assuré le candidat sur RTL, rappelle ce lundi ledauphine.com. Mais le président d' En Marche !  pose une condition : il n’augmentera le prix du tabac que si les pays voisins font de même. 

« On ne peut pas expliquer à des buralistes et à des consommateurs qui sont à Lille, à Strasbourg ou ailleurs qu'en prenant dix minutes leur voiture, ils auront le paquet à moitié prix de l'autre côté de la frontière », concluait-t-il. 
François Fillon, le candidat de la droite et du centre, lui, n'est pas rentré dans les détails mais il juge aussi la hausse du prix de tabac comme la mesure la plus efficace pour faire baisser la consommation. 

Pas d'augmentation pour Marine Le Pen 

Enfin, la candidate du Front National (FN) Marine Le Pen se distingue de ses concurrents. Elle a en effet exprimé son refus d’augmenter le prix du tabac si elle parvenait à la tête de l’État. Toujours sur RTL, elle déclarait : « Je pense que c’est une démarche individuelle (…) Quand vous êtes accro au tabac, vous pouvez augmenter le prix du paquet à des niveaux presque insurmontables et les gens trouveront quand même du tabac ».

Pour la candidate, l'essentiel est dans la prévention. Elle concluait en annonçant très clairement qu’elle n’envisage pas de paquet à 10 euros. 

Tabac : hausse des taxes sur les paquets les moins chers

Pour rappel, « les tarifs des paquets de cigarettes dont le prix est inférieur à 6,60 euros actuellement et des paquets de tabac à rouler dont les prix sont inférieurs à 8 euros pour 30 grammes devraient augmenter », a précisé récemment le ministère de la Santé dans un communiqué.

Cela représente 40 % des marques du marché. Le prix des paquets de cigarettes type News, Lucky Strike ou Winston devraient ainsi augmenter de 10 à 29 centimes d’euros, selon l’AFP qui cite « un cigarettier ».
Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité