Publicité

QUESTION D'ACTU

Don

Keri Young : le bébé est condamné mais pas ses organes

Alors que son bébé est condamné, une Américaine a décidé de mener sa grossesse à terme pour des raisons altruistes. Elle veut faire don des organes de son enfant. 

Keri Young : le bébé est condamné mais pas ses organes Page Facebook de Keri Young

  • Publié 22.02.2017 à 17h23
  • |
  • |
  • |
  • |


L'histoire de Keri Young et de son mari Royce fait le buzz sur Internet. Ce couple d'Oklahoma City (Etats-Unis), déjà parents d'un enfant, vit en effet une grossesse pas comme les autres. 

Le jour de l'échographie de la 19ème semaine de gestation, le gynécologue leur a annoncé une terrible nouvelle. Eva, la fille qu'ils attendaient impatiemment, souffre d'anencéphalie. Il s'agit d'une malformation congénitale du système nerveux central qui cause l'absence partielle ou totale de l'encéphale, du crâne, et du cuir chevelu. Les bébés touchés ont généralement une courte espérance de vie, s'ils ne meurent pas à la naissance. Malgré ses convictions religieuses, le couple a un temps envisagé de procéder à une IVG. Avant de changer d'avis.

Quelques heures d'existence  

« Elle a des pieds parfaits, des mains parfaites, des reins parfaits, des poumons et un foie parfaits. Malheureusement, elle n'a pas un cerveau parfait », a écrit Keri Young sur Facebook.

Les parents souhaitent donc lui donner vie pour faire don de ses organes viables à d'autres enfants en attente d'une greffe. « Ce n'était pas une décision facile. Pendant les 20 prochaines semaines, je sentirai ses coups de pied, ses hoquets et nous entendrons son coeur parfait battre tout en sachant que nous n'aurons que quelques heures avec elle à la naissance », regrette la maman fataliste. 

Plusieurs organes viables 

Concrètement, les médecins savent déjà que le bébé pourra donner ses valves cardiaques, ses reins, son foie et peut-être même son pancréas. Ses poumons iront à la recherche.

Royce a écrit son admiration sur sa femme sur Facebook. « Au pire moment de sa vie, découvrant que son bébé allait mourir, il lui a fallu moins d'une minute pour penser à quelqu'un autre et se demander comment elle pourrait aider. C'est l'une des choses les plus puissantes qu'il m'ait été donné de vivre. (...) Non seulement je suis marié à ma meilleure amie mais à un être humain vraiment spécial », a-t-il conclu. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité