Publicité

QUESTION D'ACTU

Chez la souris

Greffes : des organes vivants imprimés en 3D

Des chercheurs américains viennent de montrer la viabilité de tissus fabriqués par impression 3D,  deux mois après leur implantation chez la souris.

 Greffes : des organes vivants imprimés en 3D Capture d'écran vidéo Youtube - Wake Forest Institute for Regenerative Medicine

  • Publié 17.02.2016 à 12h28
  • |
  • |
  • |
  • |


Une nouvelle étape décisive a été franchie dans la bio-impression de tissus vivants et organes. Des chercheurs américains du Wake Forest Baptist Medical Center, un institut en pointe dans le domaine de la médecine régénérative, viennent de montrer la viabilité des organes issus de l’impression 3D après leur implantation chez la souris. Ces travaux ont été publiés dans Nature Biotechnology ce lundi.

Les scientifiques rapportent avoir imprimé avec succès des oreilles, des os ainsi que des muscles grâce à leur nouvelle technologie. Ces structures sont fabriquées à partir d’une bio-encre constituée de deux matériaux : un polymère biodégradable qui sert de moule ou de tuteur, et des cellules vivantes encapsulées dans un hydrogel. Une fois implantée chez les cobayes, les cellules colonisent la structure, des vaisseaux sanguins se forment pour apporter de l’oxygène au tissu et le polymère disparaît au fur et à mesure.


Médecine régénérative

Il n’a fallut que deux mois pour que les oreilles, les os et les muscles implantés soient intégrés dans le corps des souris. Pour les auteurs, ces résultats indiquent que leur bio-encre apporte l’environnement adéquat pour garder les cellules vivantes, et leur permettre de se développer.

« Cette nouvelle imprimante de tissus et d'organes constitue une réelle avancée dans notre recherche en médecine régénérative », a affirmé le Pr Anthony Atala, auteur principal des travaux et directeur du centre de médecine régénérative à l’Institut Wake Forest. Nous pouvons fabriquer des tissus stables de taille humaine et de toute forme. En poursuivant son développement, cette technologie pourrait être utilisée pour imprimer des tissus et des organes vivants pour des implantations chirurgicales ».


Les promesses de la bio-impression

Aujourd’hui, des laboratoires reproduisent des tissus vivant sains ou malades pour tester différents traitements. D’ici quelques années, la bio-impression pourrait accélérer le développement de la médecine personnalisé. A partir de cellules prélevées chez un malade, les médecins pourront évaluer l’efficacité des médicaments. Cette technologie offre également l’espoir de mettre fin à la pénurie d’organes.

L’essor est tel aujourd’hui, que les perspectives de la bio-impression sont considérables, et l’objectif final est bien la médecine régénérative. Mais malgré les progrès réalisés, l’impression d’organes fonctionnels pour l'humain est encore de la science-fiction.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité