Publicité

QUESTION D'ACTU

Autocollants obligatoires

Canada : des avertissements sur les boîtes d'opioïdes

Les décès par overdoses d'opioïdes explosent au Canada. Le gouvernement souhaite apposer des autocollants d’avertissement sur les boîtes de médicament.

Canada : des avertissements sur les boîtes d'opioïdes steveheap/epictura

  • Publié 19.02.2017 à 20h38
  • |
  • |
  • |
  • |


La crise des opioïdes prend des proportions démesurées au Canada. Face à l’explosion des morts par overdose, le ministère de la Santé déploie les grands moyens. Il a annoncé, ce 17 février, un financement de 65 millions de dollars sur cinq ans pour lutter contre le mésusage. Santé Canada souhaite aussi agir en amont, en améliorant l’information des patients. Pour cela, il veut rendre obligatoire les avertissements sur les boîtes de médicaments contenant des opioïdes.

Un carnet d’information

Si la proposition est adoptée, chaque boîte concernée se verra dotée d’un autocollant avertissant l’usager des risques de dépendance et de surdose. Ce dispositif sera complété par la remise d’un carnet de renseignement lors de la prescription de ces médicaments.

« Le feuillet contiendrait des renseignements généraux sur l’utilisation sécuritaire des opioïdes et les risques importants associés à la consommation d’opioïdes  », détaille le ministère de la Santé, qui espère améliorer le comportement de ses administrés. Ces propositions seront soumises à une concertation dans le courant de l’année.

Sur un plan plus immédiat, le gouvernement canadien a formalisé le financement du plan d’action contre les opioïdes. L’accent est mis sur les provinces les plus en demande. La province de la Colombie-Britannique recevra ainsi 10 millions de dollars « en soutien urgent », annonce Santé Canada dans un communiqué.

Une explosion nationale

De fait, la Colombie-Britannique est à l’épicentre de cette crise : en 2016, les surdoses ont tué 900 personnes. C’est 80 % de plus que l’année précédente. La situation ne semble pas s’améliorer puisqu’en janvier, 116 décès ont été signalés par les autorités sanitaires. La province voisine de l’Alberta ne fait guère mieux : le Fentanyl y a tué 343 personnes. Quant au Québec, il a recensé, en 2014, 146 décès liés aux opioïdes.

Ces chiffres alarmants appelaient à une réponse d’ampleur. « Devant une situation aussi grave, nous devons collaborer avec nos partenaires et fournir une aide concrète, confirme Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile dans un communiqué. Ce financement permettra de réponse à un besoin urgent ».

Certaines mesures du plan d’action contre les opioïdes ont déjà fait leurs preuves. Au cours de l’été 2016, le Canada a rendu possible l’usage de naloxone, un antidote capable de renverser les effets d’une overdose, et accéléré la mise en place de centres de consommation à moindre risque. Ce nouveau plan va plus loin : le gouvernement canadien veut lancer des campagnes de sensibilisation, étendre les mesures de soutien aux Premières Nations et aux Inuits mais aussi renforcer la surveillance.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité