Publicité

QUESTION D'ACTU

Et l'ophtalmologie

Classement des hôpitaux : les futurs médecins préfèrent le CHU de Nantes

Le CHU de Nantes maintient en 2016 sa position de leader dans le coeur des internes. Suivi par les CHU de Lyon et Montpellier. L'ophtalmologie redevient la spécialité la plus prisée. 

Classement des hôpitaux : les futurs médecins préfèrent le CHU de Nantes michaeljung/epictura

  • Publié 16.02.2017 à 18h50
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est encore le CHU de Nantes qui est le plus plébiscité par les futurs médecins dans le palmarès 2016 des Centres hospitaliers universitaires publié par le magazine What's Up Doc ce mercredi (1).

Le top 5 de ce classement ne bouge d'ailleurs pas par rapport à l’année dernière. On retrouve les Hospices Civils de Lyon en 2e position, puis les CHU de Montpellier, Rennes et enfin Bordeaux en 5e position. A noter que Nantes creuse toutefois l'écart, cette année puisque l’on passe de 68 places à 390 places de différence entre les deux premiers. L'explication:  il est premier dans le choix des médecins généralistes.

La dégringolade du CHU d'Amiens  

En revanche, le bas du tableau est complètement bouleversé. Parmi les progressions, le CHU de Reims fait un bon de 7 places et, alors qu’il était dernier en 2015, se retrouve à la 21e place. Le CHU d’Amiens perd 4 places et se retrouve dernier, derrière le CHU de Poitiers.

Et comme l'écrit le magazine avec humour, le mot d’ordre des internes cette année est : « le changement, ce n’est pas maintenant », puisque du côté des choix de spécialités, le tableau affiche, de manière générale, presque toujours les mêmes résultats.
 

Le boom de la médecine interne 

L’ophtalmologie est en tête des spécialités prisées et gagne une place, tandis que la néphrologie en perd une et se place en 2e position. On note une petite progression pour la médecine interne qui se retrouve 3e des spécialités choisies.
 
C'est une réelle surprise car cette spécialité ne regroupe pas les critères privilégiés par les futurs médecins : liberté dans le choix du lieu et du mode d’exercice, possibilité d’actes techniques, ce qui implique un avantage également financier. Peut-être l'effet Dr House, l'interniste le plus célèbre de la télévision. 

(1) En septembre 2016, 8 123 internes ont prononcé leurs vœux d’affectation vers 30 spécialités différentes, et se sont répartis dans 28 CHU en France, en fonction de leur place dans le classement national. L’analyse des résultats, réalisée par WHAT’S UP DOC dans son 30ème numéro sorti le 15 février 2017, révèle les dynamiques et les tendances qui déterminent les choix des jeunes internes actuels.

Classement interrégions : l’Ile-de-France se démarque 

What's Up Doc introduit cette année une nouvelle dimension régionale à son classement des CHU les plus plébiscités par les internes. Résultat, même si l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) n’est pas première au classement national, elle gagne la première place en concurrence avec les autres interrégions.

Ce choix est sans doute dû à la multiplicité des terrains de stage et des formations proposées par l’AP-HP, explique Matthieu Durand, rédacteur en chef de la revue. Mais ce n’est pas la seule à avoir la côte. Les interrégions Sud-Ouest et Sud se suivent au coude-à- coude en 2e et 3e positions. Et on retrouve les deux interrégions Nord-Ouest et Nord-Est en fin de classement.
 
(
 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité