Publicité

QUESTION D'ACTU

214 euros en moyenne

Dépassements d’honoraires : le reste à charge va augmenter en 2017

Après une chirurgie en clinique, plus de 200 euros restent à la charge du patient, or les remboursements des complémentaires vont baisser au 1er janvier.

Dépassements d’honoraires : le reste à charge va augmenter en 2017 ocskaymark/epictura

  • Publié 28.12.2016 à 13h45
  • |
  • |
  • |
  • |


De quoi affoler les budgets les plus robustes. Depuis 2011, les dépassements d’honoraires ont bondi de 30 % dans les cliniques françaises. Si les tarifs explosent, les remboursements ne suivent pas. L’année 2017 ne devrait guère éclaircir le tableau. A compter de ce 1er janvier, les complémentaires santé ne couvriront pas les débordements au-delà du double du tarif fixé par la Sécurité sociale.

Une baisse non négligeable qui augmente le reste à charge pour les patients. Ceux-ci ont tout intérêt à économiser s’ils veulent être hospitalisés dans le privé : en moyenne, ils doivent débourser 214 euros. C’est ce que montre le magazine 60 millions de consommateurs dans son numéro de janvier, publié ce 27 décembre.

Des dépassements fréquents

Ce n’est pas un hasard du calendrier : le mois de janvier est aussi celui qui voit le remboursement des dépassements d'honoraires passer de 125 % à 100 % du tarif de la Sécu. Le premier encadrement, dans le cadre des « contrats responsables », avait déjà suscité la grogne de la population. Ce dernier ne devrait pas faire exception. Car les remboursements baissent… ce qui n’est pas le cas des tarifs des interventions chirurgicales. Sur les 10 opérations les plus pratiquées en France, 7 occasionnent un dépassement supérieur à 100 %.

Trois gestes chirurgicaux font fréquemment l’objet de dépassements : la chirurgie du ligament croisé du genou, l’implantation d’une prothèse de hanche et le traitement d’une hypertrophie de la prostate. Des interventions qui n’en sont pas moins nécessaires. Les trois opérations pour lesquelles les montants des dépassement sont les plus élevés sont l’extraction des varices, la libération du nerf carpien et l’opération des ligaments croisés du genou.



Des millions d’euros

Toutes les villes ne sont pas logées à la même enseigne : c’est à Paris qu’on paie le plus cher mais à Lyon que les dépassements sont les plus fréquents. A l’échelle nationale, le coût de ces débordements se chiffre avec plusieurs zéros. En clinique, plus de 850 millions d’euros sont à la charge des complémentaires et des patients chaque année. C’est 10 fois plus que dans le secteur public.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité