Publicité

QUESTION D'ACTU

IST

Gonorrhée : les surprenantes vertus du bain de bouche

Des chercheurs australiens ont découvert que le rince-bouche Listérine réduisait efficacement le nombre de bactéries responsables de la gonorrhée dans la bouche et la gorge. 

Gonorrhée : les surprenantes vertus du bain de bouche AndreyPopov/epictura

  • Publié 23.12.2016 à 11h08
  • |
  • |
  • |
  • |


Appelée vulgairement la « chaude-pisse » ou la « chtouille », la gonorrhée est l’une des infections sexuellement transmissibles (IST) les plus répandues, mais aussi l’une des plus difficiles à traiter. Quelque 78 millions de personnes la contracteraient chaque année dans le monde, dont un grand nombre serait infecté par des bactéries résistantes aux antibiotiques. Mais un traitement d’une simplicité déconcertante pourrait s’avérer redoutable pour prévenir ces infections : le bain de bouche Listérine.

Une étude parue dans Sexually Transmitted Infections montre, en effet, que ce produit d’hygiène dentaire permet de limiter la multiplication de la bactérie Neisseria gonorhoeae dans la bouche des personnes infectées. Pour les auteurs de cette étude, se gargariser tous les jours avec ce bain de bouche permettrait de réduire le nombre d’infections, sans s’appuyer sur l’utilisation de préservatifs, notamment dans les populations homosexuelles et bisexuelles qui sont plus enclines à adopter des comportements sexuels à risque.


Des effets supposés depuis plus d'un siècle

Cette conclusion originale ne date pas d’hier. En 1879, soit bien avant la découverte des antibiotiques, les producteurs de la Listérine assuraient que leur produit pouvait guérir la blennorragie. Mais à l’époque, aucune étude scientifique n’est venue confirmer ces affirmations. Plus de 130 ans plus tard, les chercheurs du Centre de santé sexuelle de Melbourne (Australie) ont souhaité étudier ces supposées propriétés, sans l’aide financière du laboratoire producteur de la Listérine, Johnson & Johnson Consumer Inc.

Pour ce faire, les chercheurs ont baigné des cultures de N. gonorrhoeae dans différentes dilutions de Listérine menthe fraîche ou soin total contenant plus de 21 % d’alcool, et d’autres cultures bactériennes avec de l’eau salée. Comparé à ce témoin, l’application du bain de bouche pendant une minute a permis de tuer un nombre significatif de bactéries.


Une efficacité rapide

A partir de ces résultats préliminaires intéressants, les scientifiques ont décidé de passer aux tests chez l’homme. Près 60 hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, et chez qui la bactérie a été retrouvée dans la bouche et la gorge, ont accepté d’y participer. Le groupe a alors été divisé en 2 : 33 volontaires ont été invités à se rincer la bouche pendant une minute avec de la Listérine, et 25 ont reçu une boisson d’eau salée pour faire de même. Résultat après cette unique utilisation : la moitié des bactéries étaient encore vivantes chez ceux ayant reçu la Listérine contre plus de 80 % dans le groupe témoin.

Cinq minutes après, les volontaires qui ont utilisé le bain de bouche alcoolisé ont 80 % moins de risques d’être testés positifs que les hommes qui se sont rincés la bouche avec une solution saline. Les chercheurs n’ont pas réalisé d’autres tests de dépistage, ils reconnaissent donc que l’effet du bain de bouche pourrait être uniquement de courte durée. En outre, ils ignorent si l’utilisation de ce produit permettrait de diminuer les risques d’infections anales et génitales.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !
Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité