Publicité

QUESTION D'ACTU

Depuis le 1er décembre

Sport sur ordonnance : Strasbourg étend son dispositif aux séropositifs

La ville de Strasbourg a élargi son dispositif de "sport gratuit sur ordonnance" aux porteurs du VIH. Cette nouvelle mesure concerne potentiellement près d'un millier de Strasbourgeois. 

Sport sur ordonnance : Strasbourg étend son dispositif aux séropositifs Xalanx

  • Publié 03.12.2016 à 16h15
  • |
  • |
  • |
  • |


Depuis jeudi, les Strasbourgeois atteints du VIH pourront profiter du dispositif de « sport gratuit sous ordonnance » , mis en place dans la capitale alsacienne depuis fin 2012. Cette mesure initiée par la Mairie de Strasbourg à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, concernerait potentiellement près d’un millier de Strasbourgeois diagnostiqués séropositifs, selon des estimations Dr Alexandre Feltz, adjoint au maire en charge de la santé. 

Facteur majeur d'intégration sociale 

Les personnes concernées pourront s’inscrire gratuitement à de nombreuses activités sportives telles que le vélo ou la natation au cours de la première année. Elles devront ensuite payer entre 20 euros et 100 euros, en fonction de leurs revenus. Cette fourchette de tarifs prend en compte la précarité « très importante chez les personnes séropositives », a indiqué le Dr Feltz. Pour expliquer l’intérêt de l’élargissement de ce dispositif, le Dr Feltz et le Dr Marialuisa Partisani, présidente de la Corevih Alsace (coordination régionale de lutte contre le VIH) mettent l’accent sur les complications d'ordre métabolique et les risques de maladies cardiovasculaires qqui sont plus important chez les porteurs du VIH.

Les deux médecins soulignent également le fort impact en termes « d’intégration sociale » d’une telle mesure. Les participants pourront en effet rejoindre des groupes de « patients sportifs » atteints d’autres pathologies chroniques telles que l’obésité ou le diabète. Le Dr Feltz précise toutefois que les patients seront bien évidemment totalement libres de révéler ou non la nature de leur maladie.

Un dispositif adopté dans une quinzaine de villes de France

Strasbourg est la première ville à avoir adopté le dispositif du « sport gratuit sur ordonnance ». En l'espace de quatre ans, l'Agence régionale de Santé d'Alsace a recensé 1500 participants, dont 900 encore actifs aujourd'hui. Les bénéficiaires sont majoritairement des femmes (70%). Depuis 2012, une quinzaine de villes de l’Hexagone ont suivi l'exemple de Strasbourg, dont Nice qui bénéficiera de ce dispositif dès 2017. Les villes de Carcassonne et d’Angers songent également à lui emboîter le pas. 

L'amendement sur la prescription médicale du sport a été définitivement adopté le 27 novembre dernier dans le cadre de la nouvelle Loi Santé. Ce dispositif ne s'applique cependant qu'aux personnes atteintes de pathologies chroniques ou de maladies de longue durée. Les autres devront donc attendre un peu pour se faire prescrire une activité sportive par leur médecin. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité