Publicité

QUESTION D'ACTU

Primaire de la droite

Santé : François Fillon veut "sauver" la Sécurité sociale

François Fillon s'est défendu après les attaques de Marisol Touraine sur son programme et précise ses objectifs en matière de santé.

Santé : François Fillon veut \ Francois Mori/AP/SIPA

  • Publié 27.11.2016 à 21h11
  • |
  • |
  • |
  • |


Dans quelques heures, les Français connaîtront le gagnant de la Primaire de la droite et du centre. François Fillon est le grand favori de ce scrutin dominical. Pour cette raison, les coups pleuvent à son encontre depuis quelques jours. Surtout que son programme social inquiète. Marisol Touraine a ainsi taclé ses propositions en matière de santé lors du débat télévisé de jeudi qui l'a opposé à Alain Juppé.

La ministre de la Santé a tweeté en direct : « J'ai fait chiffrer le programme santé de François Fillon : chaque foyer paiera en moyenne 3 200 euros de plus par an pour se soigner. Danger ». Et Marisol Touraine d'ajouter : « François Fillon, les mutuelles sont des organismes privés ! Vous proposez la privatisation de la santé. Assumez le ! ». Il y a quelques heures, l'ancien Premier ministre a répliqué.

"Sauver notre Sécurité sociale" 

Dans un communiqué publié sur son site FILLON 2017, l'homme de la Sarthe écrit que la déclaration de Mme Touraine est « mensongère et absurde ! » Au passage, François Fillon tacle aussi les annonces récentes de cette dernière, en affirmant que « contrairement à ce que la Ministre a annoncé le mois dernier, le trou de la Sécu, ce n’est pas fini ». Selon lui, près de 3 milliards d’euros de déficit sont prévus en 2017 pour l’Assurance Maladie.

Enfin, ce dernier termine en défendant à nouveau son programme santé. Il affirme que son objectif est de « garantir des soins de qualité à tous les Français sans coût supplémentaire et sauver notre Sécurité sociale ». Pour cela, il répète qu'il clarifiera la part prise en charge par la Sécurité sociale et par les mutuelles s'il est élu en 2017. « Cela passe par un panier des soins "solidaire" dont sont exclus les soins de confort et la "bobologie" », précise-t-il.

La franchise médicale universelle écartée 

Par ailleurs, François Fillon martèle qu'il veut également simplifier le système actuel en introduisant une franchise universelle plafonnée en fonction des revenus, pour remplacer le ticket modérateur à l'hôpital et la franchise de 1 euro par acte chez le médecin.

Autrement dit, jusqu'à un certain seuil, les dépenses en santé resteraient à la charge du patient, puis seraient prises en charge par l'Assurance maladie obligatoire ou complémentaire. Mais dans LesEchos.fr, le Pr Dominique Stoppa-Lyonnet, sa porte-parole santé, a tempéré. En indiquant : « Il est possible que nous renoncions à cette franchise universelle, pour revenir à un système plus classique ».

Retrouvez notre débat entre la responsable du service de génétique à l'Institut Curie (Paris) et Jean Leonetti, cardiologue et député-maire d'Antibes, soutien d'Alain Juppé (voir vidéo ci-dessous).

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

 

60 minutes pour convaincre de Pourquoidocteur
avec Dominique Stoppa-Lyonnet et Jean Leonetti,
porte-paroles santé de François Fillon et d'Alain Juppé

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité