Publicité

QUESTION D'ACTU

Coordination ville-hôpital

Dossier pharmaceutique : l'Ordre veut l'étendre aux hôpitaux

D'après Isabelle Adenot, le prochain défi de l'Ordre des pharmaciens est d'étendre l’accès du Dossier Pharmaceutique aux hôpitaux pour faciliter la coordination ville-hôpital.

Dossier pharmaceutique : l'Ordre veut l'étendre aux hôpitaux Sopotniccy/epictura

  • Publié 30.09.2016 à 18h28
  • |
  • |
  • |
  • |


A la sortie de l'hôpital, de nombreux patients ont souvent le sentiment d'être livrés à eux-mêmes. Face aux ordonnances des praticiens hospitaliers (PH), les médecins de ville leur donnent parfois un autre son de cloche. Et au bout de ce circuit,, c'est bien souvent le pharmacien qui a du mal à s'y retrouver. Une situation que le Conseil National de l’Ordre des Pharmaciens (CNOP) espère bientôt pouvoir conjuguer au passé.

« Le Dossier Pharmaceutique (DP) est un outil professionnel qui est devenu essentiel et incontournable pour les Français et les professionnels de santé parce qu’il répond aux grands enjeux sanitaires actuels (...) Nos prochains défis : étendre l’accès du DP dans les établissements de santé pour faciliter la coordination ville-hôpital et améliorer la couverture vaccinale. » a déclare Isabelle Adenot, lors de sa dernière conférence de presse.

La présidente de l'Ordre fait notamment référence au DP-Patient dans les Pharmacies à usage intérieur (PUI) connu pour favoriser et sécuriser la prise en charge personnalisée du patient, à l’entrée de l’hôpital. Il permet par exemple au pharmacien hospitalier de connaître l'historique médicamenteux des patients hospitalisés qui disposent d'un DP.
Et au mois de septembre 2016, cela concernait tout de même plus de 34 millions de patients. Les pharmaciens montre eux l'exemple puisque plus de 99 % des officines sont raccordées au Dossier Pharmaceutique. 

Les chiffres clés du DP dans les établissements   

- 317 établissements signataires de conventions soit 11,8 % des établissements.
- 243 établissements raccordés soit 9 % des établissements.
- 80 % des départements ont au moins un établissement raccordé au DP
- 80 % des patients qui vont à l’hôpital et qui sont pris en charge par le pharmacien de la PUI ont un DP.



Un outil efficace lors des crises sanitaires 

Mais Isabelle Adenot a aussi rappelé que le DP n'est pas qu'un dossier médical du patient personnalisé. Ces usages se sont, c'est vrai, étendus au fil du temps. Aujourd’hui, les services déclinés sont multiples. Notamment avec le « DP-Alerte », très utile lors des alertes sanitaires. Depuis juillet 2010, l’Ordre national des pharmaciens peut diffuser en quelques minutes une alerte sanitaire (DGS, ANSM…) à l’ensemble des pharmacies raccordées au DP, en métropole ou dans les DOM. Et l'outil a fait ses preuves, puisque 24 alertes sanitaires ont été diffusées au cours des 12 derniers mois.

Autre service en vigueur, le DP-Rappel. Depuis novembre 2011, les rappels et retraits de lots de médicaments sont transmis aux pharmacies par le portail DP, selon les mêmes modalités que pour l’envoi des alertes sanitaires. Les pharmaciens, ainsi avertis en temps réel, peuvent retirer sans délai de la vente, les médicaments concernés. Ce dispositif, réalisé avec l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) et les laboratoires exploitants, fonctionne 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Cela a donné 60 rappels de lots qui ont été diffusés au cours des 12 derniers mois.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !
Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité