Publicité

QUESTION D'ACTU

Rapport d'activité 2013 de l'Ordre des pharmaciens

Dossier pharmaceutique : plus de 30 millions de Français l'ont utilisé

Fin 2013, près d’un Français sur deux bénéficiait d’un dossier pharmaceutique ouvert dans l’une des 22 300 officines raccordées, soit 98% du réseau. Un outil précieux pour la sécurité sanitaire.

Dossier pharmaceutique : plus de 30 millions de Français l'ont utilisé TESCHNER/CARO FOTOS/SIPA

  • Publié 24.06.2014 à 17h44
  • |
  • |
  • |
  • |


Le dossier pharmaceutique conçu pour éviter les interractions médicamenteuses est plébiscité par les Français. D'après un rapport d'activité publié ce mardi par l'Ordre national des pharmaciens, en décembre 2013, plus de 30 millions de patients ont déjà ouvert un DP. Une hausse de 2 millions de nouveaux adhérents comparé aux 28 millions de Français qui avaient déjà ouvert un dossier en officine en septembre 2013. Résultat, le DP-Patient est utilisé, au quotidien, par 22 300 officines (de ville, mutualistes et minières), et 110 millions d'informations sont partagées, soit un total de plus de 2 millions de partages par semaine.  

Le DP, un outil professionnel précieux pour la sécurité sanitaire
Face à ce succès, fin 2013, l’Ordre a lancé trois innovations majeures : l’accès expérimental au DP par des praticiens hospitaliers d’établissements de santé, le lancement du DP-Ruptures qui permet la diffusion d’informations sur les ruptures d’approvisionnement de médicaments à usage humain, et l’accès aux informations issues de la base de données anonymes du DP, pour des raisons de santé publique, par les autorités sanitaires autorisées par la loi.  Des nouvelles options qui fonctionnent elles aussi. 
Pour preuve, rien qu'entre le 26 août et le 15 octobre 2013, 539 ruptures de médicaments ont été signalées. Par ailleurs, en 2013, 58 rappels de lots ont été diffusés grâce au DP-rappel/retrait de lots de médicaments.
Concernant le DP-Alertes sanitaires, il a été activé 24 fois au cours de l’année. Il permet de diffuser en quelques minutes une alerte sanitaire, notamment DGS-Urgent, à l’ensemble (ou une partie) des pharmacies de ville ou d’établissements de santé raccordées au DP, en métropole ou dans les DOM, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.


Le DP-Suivi sanitaire pour les autorités sanitaires
En outre, en complément d’autres bases de données, la base de données anonymes permet elle aussi de renforcer les possibilités de suivi sanitaire en temps réel. L'Ordre national des pharmaciens indique qu'elle a aussi été utilisée à plusieurs reprises par les autorités en 2013 : médicaments de contraception, gestion de crise Furosémide, évolution de la situation de pénurie d’hormones thyroïdiennes... 

Le futur du Dossier Pharmaceutique
Par ailleurs, pour l'Ordre, cet outil pourrait également à l'avenir être utile dans le suivi des vaccinations afin d'améliorer la couverture. Ainsi, les contacts se sont poursuivis tout au long de l’année 2013 entre l'institution et le Ministère en charge de la santé. Un décret devrait augmenter la durée de conservation des données dans le DP à 21 ans pour les vaccins.
Enfin, le mécanisme pourrait rendre de précieux services dans la lutte contre les médicaments falsifiés.




Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité