Publicité

QUESTION D'ACTU

En Indre-et-Loire

Tétanos : un médecin radié pour un faux certificat de vaccination

Un pédiatre a été radié de l’Ordre des Médecins. Il est soupçonné d’avoir rédigé des faux certificats de vaccination.

Tétanos : un médecin radié pour un faux certificat de vaccination JanPietruszka/epictura

  • Publié 26.07.2016 à 13h08
  • |
  • |
  • |
  • |


La sanction est tombée, ce 8 juillet. Le Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM) a décidé de radier l’un de ses confrères, le Dr Bry, 52 ans, accusé d’avoir rédigé un faux certificat de vaccination contre le tétanos. L’information a été révélée par le blog Journalisme et Santé Publique du journaliste Jean-Yves Nau.

Les faits se sont déroulés dans la commune de Fondettes (Indre-et-Loire), et ont pris une tournure nationale lorsqu’il s’est avéré qu’un enfant de huit ans, comptant parmi la patientèle du praticien, a contracté le tétanos faute d’avoir été vacciné.

Un "anti" vaccin

Le pédiatre homéopathe, connu pour son opposition au « dogme vaccinal », exerçait depuis 25 ans dans la commune. Ses prises de position lui avaient déjà valu plusieurs sanctions disciplinaires.

En juin 2015, l’enfant a contracté le tétanos en se coupant avec un tesson de poterie. Il a été pris en charge dans le service de réanimation du CHU de Tours, où il est resté sous surveillance pendant plusieurs semaines.

Des investigations ont montré que si son carnet de santé indiquait bel et bien qu’il était vacciné, les analyses sérologiques, elles, prouvaient le contraire. Suspecté d’avoir produit un certificat de complaisance, Philippe Bry a été suspendu en octobre 2015 à titre conservatoire pour une durée de cinq mois par l’Agence régionale de santé (ARS). Une enquête judiciaire poursuit par ailleurs son cours.

L’écho porté à cette histoire renvoie au débat qui oppose les pro-vaccinations, favorables à une couverture vaccinale maximale au sein de la population, aux « antis », qui soupçonnent une toxicité liée aux vaccins et remettent en cause l’utilité de ce qu’ils jugent être un « dogme », qui ferait le jeu de l’industrie pharmaceutique. Un débat houleux, complexe, qui oppose aussi bien les médecins que les patients, auquel Pourquoi Docteur a consacré une enquête.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité