Publicité

QUESTION D'ACTU

Après l'attentat de Nice

Don de sang : les besoins couverts en région PACA

Les besoins en produits sanguins pour soigner les victimes de l'attentat perpétré à Nice ont été couverts. L'EFS invite donc les donneurs à se mobiliser dans la durée.

Don de sang : les besoins couverts en région PACA Kasto/epictura

  • Publié 16.07.2016 à 09h44
  • |
  • |
  • |
  • |


Le 14 juillet 2016 restera très certainement la fête nationale la plus triste de l'histoire de France. Jeudi soir, après le traditionnel feux d'artifice, les Niçois ont connu le pire. Un terroriste, conduisant un camion de 15 mètres de long, a déboulé sur la célèbre promenade des Anglais, fauchant tous ceux qui se trouvaient sur son passage. Le bilan est dramatique. Lancé à plus de 80km/h, il a tué 84 personnes, dont des enfants. Un chiffre qui pourrait encore augmenter puisqu'il y a aussi 50 blessés légers et 18 personnes en urgence absolue.

Heureusement, comme à chaque fois, les Français ont fait preuve d'une solidarité exceptionnelle. Sur le réseau social Twitter, les hashtags #PortesOuvertesNice se sont par exemple multipliés pour ceux qui cherchaient à s'abriter. D'autres ont lancé des appels aux dons de sang pour venir en aide aux victimes. Partant d'une bonne intention, ces derniers ne sont pourtant pas nécessaires. En charge de cette récolte, l'Établissement Français du Sang (EFS) a d'ailleurs fait une mise au clair ce vendredi.

Les besoins sont couverts 

Dans un tweet publié ce matin, il écrit : « Les besoins en produits sanguins sont couverts. Nous vous invitons à vous mobiliser dans la durée. Pas d'appel au don de l'EFS ». Contacté par Pourquoidocteur, Elise Saada, en charge de la communication à l'EFS, précise : « Je le répète. Il n'y a aucun soucis concernant les niveaux de réserve de sang. Ils sont suffisants. Dans la nuit d'hier soir, ils ont répondu à tous les besoins des victimes ».

Et l'EFS de lancer un dernier appel : « Même chose pour aujourd'hui. Il n'y a pas non plus de besoins particuliers. Ni à Nice, ni dans sa région. La régulation des stocks se fait au niveau national et elle est jugée satisfaisante à Nice. Surtout, ne venez pas en masse dans nos structures. L'afflux de personnes risque d'engorger nos locaux et de perturber le travail de nos équipes », conclut Elise Saada. Les donneurs seront toutefois les bienvenus dans quelques jours. 

Forte affluence à Marseille 

Des recommandations indispensables vu l'actualité de ces dernières minutes. A Marseille, le quotidien La Provence annonce ce matin « une forte affluence à la Maison du don, au 28 de la rue de la République, un établissement de l'EFS ». Cela dès l'ouverture...
La Gendarmerie Nationale vient elle aussi de faire un correctif. Elle appelait il y a quelques heures à donner son sang « à Nice et partout ailleurs » ! Un tweet qu'elle a depuis supprimé.

Marisol Touraine déjà dans les hôpitaux niçois 

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a salué ce vendredi, quelques heures après l’attentat meurtrier commis à Nice, « l’extraordinaire réactivité » des professionnels de santé mobilisés depuis l’attaque. Elle a souligné ainsi « le travail des équipes médicales des hôpitaux pour sauver et tenter de sauver des vies ».

« Comme nous l’avions déjà constaté le 13 novembre (lors des attentats de Paris et Saint-Denis), les professionnels de santé sont revenus spontanément à l’hôpital », a déclaré la ministre sur BFMTV. « C’est tout à l’honneur du service public français », a-t-elle ajouté. Des déclarations que la locataire de l'avenue Duquesne (Paris) a prononcé depuis Nice, puisqu'elle s'est rendue, dès hier soir, dans les hôpitaux accueillant des victimes. Comme le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité